featured_LaFamilleBélier

LA FAMILLE BÉLIER

3
Soupe populaire

Dans la famille Bélier, tout le monde est sourd sauf Paula, 16 ans. Elle est une interprète indispensable à ses parents au quotidien, notamment pour l’exploitation de la ferme familiale. Un jour, poussée par son professeur de musique qui lui a découvert un don pour le chant, elle décide de préparer le concours de Radio France. Un choix de vie qui signifierait pour elle l’éloignement de sa famille et un passage inévitable à l’âge adulte.

La famille Beauf.

Déjà qualifié de « carton au box-office » – par certains chroniqueurs assez partiaux car forcément corporate – La famille Bélier devrait effectivement remplir les salles durant les fêtes de fin d’année. Car le français, en mouton accompli, se précipite souvent lorsque les médias annoncent (précocement) un succès monté de toutes pièces.

Malheureusement La famille Bélier, comme les dernières comédies populaires survendues, est un nouveau monstre de balourdise, cumulant les clichés comme on élève les bovins. En masse. Faisant passer les agriculteurs pour des rustres assoiffés de sexe et faisant rimer « sourd » avec « lourd », Eric Lartigau confirme son alarmante carence en matière de subtilité. Filmé et écrit avec les pieds, son film affuble ses comédiens de répliques stupides à s’en arracher les oreilles. Mieux vaut être sourd que d’entendre ça ?

Pas complètement. Ce médiocre téléfilm aux innombrables faiblesses artistiques est sauvé par deux scènes chantées par la débutante Louane Emera. Bien aidées par la touchante prestation de François Damiens et son joli timbre de voix, ses interprétations de Je vais t’aimer et Je vole font (enfin !) naître une petite émotion – dans ce qui ressemble à un climax. Celle qui aura (visiblement) fait un beau parcours durant l’émission The Voice ne devrait néanmoins ni faire carrière dans le cinéma ni obtenir le César de meilleur espoir que beaucoup lui promettent. Celle-ci peine en effet à être véritablement crédible devant la caméra. Heureusement, ses atouts vocaux devraient lui permettre d’espérer un parcours dans la chanson.

Meilleur espoir féminin ?

Pour apprécier ce produit calibré pour plaire (un peu de Ch’tis, un peu d’Intouchables, un peu des Choristes…), il faudra être indulgent avec une intrigue calquée sur Meilleur espoir féminin, s’émouvoir d’une amourette courue d’avance et s’attendrir du tutorat passablement amusant initié par le professeur de chant. Il conviendra également de fermer les yeux – les oreilles – sur la vulgarité constante de l’ensemble de ses protagonistes : ça jure à tout va, ça gesticule autant que ça parle de cul… et ça plaisante même sur les premières menstruations de sa fille. 

Dans la lignée des Dany-bouses, Eric Lartigau assume sa beaufitude et n’y va pas de main morte sur les blagues potaches, les clichés ruraux ou le chantage affectif (limite moqueur) sur le handicap. L’enrober d’une relative tendresse bercée de quelques tubes de Michel Sardou ne suffira pas à rendre ce film sympathique. Car lorsque cela ressemble à une bouse, lorsque cela sent la bouse, le doute n’existe plus : on a bien affaire à une bouse. Passez votre chemin et attendez la prochaine saison de L’amour est dans le pré

La fiche

thb_LaFamilleBélier

LA FAMILLE BÉLIER
Réalisé par Eric Lartigau
Avec Louane Emera, Karin Viard, François Damiens…
France – Comédie lourdingue
Sortie en salle : 17 Décembre 2014
Durée : 105 min




26
Poster un Commentaire

avatar
15 Fils de commentaires
11 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
14 Auteurs du commentaire
Lilith DespaquisAventureNicoAlexandraAfairelemalin... Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
dasola
Invité

Bonjour Wilyrah, ah, je suis contente, je me sens moins seule. J’ai vu ce film il y a quelque temps déjà en avant-première (pour le label des spectateurs UGC). J’avoue que je suis restée perplexe devant l’interprétation outrancière de Viard et Damiens: c’est pathétique. Et le scénario est super faiblard. Pourquoi, le fils de la famille est-il atteint aussi de surdité (je ne savais pas que c’était contagieux). Les morceaux chantés sont bien, cela me donnerait envie de réécouter M. Sardou car comme dit Elmosnino (très amusant): Sardou est à la variété ce que Mozart est à la musique classique:… Lire la suite »

M'sieur Milan
Invité
M'sieur Milan

Pas vu, verrai pas… ma 1ère réaction après la bande-annonce a été : « Mais qu’allaient-ils donc faire dans cette galère ? » même si la galère se transformera bien vraisemblablement en cassette aux dix mille écus – c’est ça, la magie du cinéma… Le pitch m’a beaucoup fait penser à « Jenseits der Stille » de Caroline Link, avec notamment S. Testud et E. Laborit du côté français. La clarinette a été remplacée par le chant, Berlin par Paris, la petite soeur par un frère sourd et muet et il semblerait qu’on ait perdu en subtilité pour gagner en dégoulinade de bons sentiments…… Lire la suite »

ChonchonAelezig
Invité
Je n’en entendais que du bien, mais je continuais à avoir des doutes… le cinéma français, ça fait peur. Et tout ce qui cartonne est curieusement décevant. Mais – et oui je l’avoue – j’aime bien Eric Lartigau : Prête moi ta main m’a fait hurler de rire. Ce qui m’embête d’après ce que tu dis, c’est qu’il a fait « trash » pour être à la mode… ça, je n’en peux plus !!!
Marla
Invité
« Téléfilm » est aussi le mot que j’ai choisi. Il ne manque plus que Joséphine ange gardien pour venir en aide à cette jeune chanteuse: http://marlasmovies.blogspot.fr/2014/12/la-famille-belier-telefilm-du-mardi-soir.html
freshor
Invité
freshor
Il faudrait pousser les investigations plus en avant: comment ce fait-il que de nombreux médias se soient passer le mot pour nous vendre « le succès de l’année »
producteur? diffuseur? chaînes de télé partenaire?
freshor
Invité
freshor
Paula vit dans une famille de nains,
et grâce à un prof de sport particulier,
elle se découvre un talent pour le saut à la perche
FabR
Invité
FabR
Je ne pense pas faire partie de ce « certain public », ni de cette « frange du public », mais il n’empêche que j’ai aimé le film. Tant pis si cela fait de moi quelqu’un de méprisable, j’assume. 🙂

Dasola, pour répondre a ta question, la surdité n’est évidemment pas contagieuse. En revanche, elle peut être héréditaire. C’est le cas pour 60% des 4 millions de personnes malentendantes en France : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2009/08/25/9729-gene-responsable-surdite-hereditaire

mickael
Invité
mickael

J’ai bien aimé le film, il faut dire que j’apprécie beaucoup François Damiens et Viard à la base, je manque donc peut être d’objectivité… Je pense que tu es resté trop fixé sur ce que tu nommes des clichés. Le réalisateur fait effectivement beaucoup d’humour et de dérision qu’on aimera ou pas, mais je ne crois pas que ce soit  » contre les agriculteurs ». Au contraire, pour ne pas tomber dans le  » allo maman bobo, je suis sourd, plaignez moi et faites quelque chose « , l’ambiance du film est plus légère, plus décontracté, avec certes des blagues potaches, oui… Lire la suite »

trackback
[…] Les Souvenirs est un film qui fait plaisir. Pourquoi ? Parce qu’il prouve que le cinéma français sait encore produire de bons films populaires, loin des Supercondriaque et autre Famille Bélier. […]
joelle
Invité
je pense que ceux qui n’apprécie pas ce film c’est parce qu’il dérange, parce qu’il montre que la société n’intègre pas les différences, et ce film par son humour, sa légèreté, sa dérision (pourquoi pas) le prouve. En fait la société par sa difficulté à s’adapter dévoile son handicap.
trackback
[…] le succès critique ou les oeuvres engagées ? Beaucoup se sont félicités de la nomination de La famille Bélier dans cette catégorie. Pas moi. Cette soupe faussement populaire représente la lie du cinéma […]
Mickael
Invité
Mickael

J’avais déjà commenté cette critique, mais plus j’y repense, moins je pense que le réalisateur a voulu se moquer des sourds / malentendants. Certes, c’est peut être grossier par moment, mais doit on toujours montrer la différence en prenant des pincettes et en étant exagérément solennel ? Je ne le pense pas, autrement, on va voir un documentaire sur la vie des sourds si on veut vraiment se rendre compte, ou on apprend la langue des signes, on va dans un établissement spécialisé, etc… Je parle par expérience car je travaille dans un centre avec des adolescents aveugles et mal… Lire la suite »

trackback
[…] Lartigau, la jeune révélée par The Voice ne parvenait jamais à jouer convenablement dans La famille Bélier et n’émouvait que lors de deux scènes chantées qui ne nécessitait pas forcément la […]
Afairelemalin...
Invité
Afairelemalin...
« ne devrait néanmoins ni faire carrière dans le cinéma ni obtenir le César de meilleur espoir que beaucoup lui promettent »

A force de se la jouer pronostiqueur on se ridiculise, bien fait.

Alexandra
Invité
Alexandra
Bonjour à vous tous ici sur cette page, je réalise une émission spéciale pour les sourds sur le succès du film, et j’aimerais avoir des avis différents sur le film de la famille bélier … en fichier vidéo si possible.
@тном ряи
merci de me contacter sur https://www.facebook.com/alexandra.willot
Alexandra
Invité
Alexandra
Bonjour MiKAEL accepteriez vous de me donner cet avis en fichier video pour l’émission l’oeil et la main, pour les sourds, sur France5
merci de me contacter sur https://www.facebook.com/alexandra.willot
Nico
Invité
Nico
Pourquoi?
Oui pourquoi toujours déclarer que tout ce qui ne fait pas dans la prise de tête deviens forcement une bouse?
Pour ma part, le film m’as fait passer un bon moment et finalement n’est ce pas là le dénouement tant attendu quand on regarde un film?
Aventure
Invité
Aventure

Bonjour, Personnellement, j’ai bien aimé le film que j’ai trouvé touchant et plutôt amusant, j’ai passé un bon moment. Karin Viard et François Damiens m’ont beaucoup plu, et Louane Emera m’a plutôt convaincue, son jeu sonnait parfois faux mais je l’ai trouvée plutôt sympathique. (et juste, bravo : signer et chanter en même temps, ce doit être terriblement difficile !) Alors oui, il y a quelques clichés et exagérations c’est vrai, un peu de pathos qui aurait pu être évité, mais je l’ai pris comme une comédie légère avec un petit fond plus profond qu’il n’y paraît sur le handicap… Lire la suite »

Lilith Despaquis
Invité

Je ne partage pas non plus ton avis En effet le scénar est simple et n’apporte pas de surprise mais l’intérêt est dans le jeu des acteurs et dans l’émotion. Non ce n’est pas le film de l’année, juste un film simple , sans prétention et qui fait du bien . Pour avoir vu de nombreux émissions et témoignages sur le monde des sourds, tout sonne juste dans ce film, le fait de faire beaucoup de bruit , le rapport au sexe ect J’ai beaucoup apprécié le fait que la surdité n’est jamais traitée comme un handicap, qu’on est pas… Lire la suite »

Lilith Despaquis
Invité
*surtout DANS sa voix * je voulais dire !