THE KING | Bande-annonce du film avec Timothée Chalamet (Netflix)

Qui ?

L’australien David Michôd, réalisateur des solides Animal Kingdom (2010) et The Rover (2014), revient en 2018 avec The King, inspiré de la vie du jeune roi d’Angleterre Henry V, dont la figure a déjà été immortalisée par Shakespeare dans sa pièce éponyme.

Après le décevant War Machine (2017), Michôd rempile chez Netflix et Plan B (société de production de Brad Pitt) pour ce nouveau long-métrage, qui fait déjà l’événement avant même que le tournage n’ait commencé, du fait de la présence de Timothée Chalamet dans le rôle principal.

Auréolé d’une nomination à l’Oscar du meilleur acteur pour son incroyable prestation dans Call Me by Your Name (à laquelle nous pouvons ajouter ses apparitions remarquées dans Lady Bird et Hostiles), Chalamet est incontestablement l’une des révélations de cette année. Annoncé dans le prochain film de Felix Van Groeningen (Alabama Monroe, Belgica) ainsi que dans le prochain Woody Allen (on l’espère), le jeune acteur franco-américain est sur tous les tableaux. Le rôle d’Henry V apparaît néanmoins comme un véritable tournant dans sa carrière, car il l’inscrit de fait dans la lignée de Laurence Olivier, Kenneth Branagh, ou plus récemment Tom Hiddleston (dans la trop peu connue série The Hollow Crown), qui ont tous prêtés leurs traits au jeune roi, tel qu’il a été dépeint par Shakespeare.

Nous ne savons pas encore si le projet sera une nouvelle adaptation de la pièce du dramaturge anglais, ou bien s’il sera adapté à partir du matériau historique premier. En tout cas, il sera écrit par l’acteur Joel Edgerton, à qui l’on devait déjà le scénario de The Rover.

Mise à jour : Robert Pattinson mais également Lily-Rose Depp, Ben Mendelsohn et Joel Edgerton feront partie de la distribution du film. 

Quoi ?

Après la mort de son père le roi Henry IV en 1413, le prince Henry est propulsé sur le trône à l’âge de 27 ans. Se pose alors le dilemme de la guerre contre les Français, qui dure depuis 1337, et qui ne prendra d’ailleurs fin que sous le règne d’Henry VI, en 1453. D’un tempérament belliqueux, Henry V mène l’armée anglaise sur les terres du royaume de France, et enchaîne les victoires militaires, dont le point culminant est la bataille d’Azincourt, le 25 octobre 1415. Après de longues négociations avec le roi de France Charles VI (qui frôlait d’ailleurs la folie), Henry V devient régent et héritier du trône de France, après la signature du traité de Troyes en 1420. Il épouse la fille de Charles VI, Catherine de Valois, avec qui il aura un enfant, le futur roi Henry VI. Il meurt de dysenterie en 1422, deux mois avant son beau-père Charles VI, l’empêchant de devenir roi de France.

Chez Shakespeare, Henry V apparait plus jeune qu’il ne l’était réellement, et fait l’objet de nombreux doutes autour de lui lorsqu’il accède au trône. C’est en faisant la guerre qu’il trouve le moyen d’affermir son autorité, voire sa brutalité. 

Mise à jour : 

Le film est inspiré des pièces de Shakespeare,“Henry IV, Partie 1”, “Henry IV, Partie 2″ et “Henry V” et racontera donc le moment où Henry V est devenu roi après la mort de son père pour nous faire ensuite voyager à travers les tensions politiques venants avec le pouvoir. 

Quand ?

Le tournage a eu lieu en 2018, et le film (enfin) fini devrait arriver sur la plateforme Netflix cet automne peu après sa présentation à Venise à la rentrée.

Pourquoi ?

David Michôd, après la violence familiale dépeinte dans Animal Kingdom et la violence post-apocalyptique de The Rover, semble cette fois-ci appréhender la violence en tant que préalable nécessaire à l’autorité et à la grandeur d’un roi. En tout cas, c’était la lecture que proposait Shakespeare dans sa pièce, transformant progressivement le jeune et insouciant Prince Henry de la pièce Henry IV, en roi belliqueux et brutal à l’égard de son entourage dans Henry V. Le choix de Timothée Chalamet est astucieux, et permettrait d’ailleurs à l’acteur de sortir des sentiers battus en vue de proposer un personnage plus ambigus moralement que ses précédents rôles. Néanmoins, en l’absence d’informations précises concernant le scénario du film, on ne peut savoir si Joel Edgerton s’inscrira dans la tradition shakespearienne, qui a fait d’Henry V une figure incontournable de la culture britannique.

 

affiche The king Netflix
 




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de