featured_the-room

THE ROOM

Kate et Matt quittent la ville pour s’installer à la campagne dans une grande maison isolée et délabrée. Peu après leur déménagement, ils découvrent une chambre qui a le pouvoir d’exaucer tous leurs désirs…

Critique du film

Présenté au festival de l’étrange, The Room du français Christian Volckman, attise la curiosité par son concept fort : Kate et Mat, un couple de trentenaires, emménagent dans une grande maison à la campagne, où ils découvrent une étrange pièce capable d’exaucer leurs vœux. Une idée géniale, mais également monumentale en termes de possibilités narratives. Or The Room, qui dure 1h30, peine un peu à embrasser complètement le potentiel philosophique de cette chambre mystérieuse. Dès lors, la caractérisation des personnages devient expéditive, parfois déjà-vue.

Une pirouette psychanalytique (tuer le père ou la mère pour être « libre ») est alors utilisée pour « réduire », par la règle, le champ des possibles, mais là encore, cette solution paraît un peu poussive. Il n’en demeure pas moins que le film reste divertissant. Son ambition, louable, est à la fois sa force et sa faiblesse.

Bande-annonce

 

25 mars 2020 – De Christian Volckman, avec Olga KurylenkoKevin Janssens