still_TheCanyons

THE CANYONS

1
Pathétique

Christian, jeune producteur de films ambitieux, est amoureux fou de Tara, une actrice qu’il abrite sous son toit. Obsédé par l’idée qu’elle le trompe, Christian fait suivre Tara et découvre qu’elle entretient effectivement une liaison. Sa jalousie se fait d’autant plus grande que l’amant de Tara n’est autre que Ryan, ex petit-ami de cette dernière qu’elle a imposé sur le futur projet cinématographique de Christian.

Sur le déclin

Prenez un ancien acteur de porno et une diva has-been qui a passé plus de temps en prison et en désintox que sur les plateaux de ciné, engagez cet arrogant de Bret Easton Ellis pour vous pondre un scénario qui masquera le vide par un univers plus racoleur que sulfureux, ajoutez quelques pincées de 50 nuances de Grey et c’est parti pour votre film à petit budget lorgnant sur le surcôté Mulholland Drive et le culte Boulevard du crépuscule

Avec ses personnages détestables, ses dialogues qui sonnent faux, son intrigue superficielle qui tourne à vide et ses acteurs qui rament affreusement pour débiter leur texte avec une once de crédibilité et de talent, The Canyons a tout du cauchemar cinématographique. Tout y passe pour tenter de maintenir le spectateur éveillé : scène de dispute, scène d’échangisme, scène meurtre, du voyeurisme, du chantage, de la tension homo-érotique…

Sous ses airs de film cynique, Paul Schrader nous sert une soupe eighties criblée de poncifs qui ne fera que confirmer le déclin d’un écrivain plus concerné par sa personne que son art et d’une actrice Disney qui aura suivi (comme ses copines) la voie de la drogue et de la chirurgie esthétique. Que retenir de The Canyons ? Si l’on excepte son superbe générique introductif, pas grand chose, le film rappelant parfois certaines émissions de real-tv mettant en scène une star(lette) botoxée sur le déclin avec quelques protagonistes artificiellement bien gaulés s’ennuyant dans leur loft aseptisé dans la plus grande indifférence. Circulez, il n’y a rien à voir.

La fiche
thb_BlackCoal

THE CANYONS
Réalisé par Paul Schrader
Avec Lindsay Lohan, James Deen
USA – Thriller artificiel
19 mars 2014
Durée : 99 min




1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback
[…] Maps to the stars réussit là où The Canyons se vautrait lamentablement, on retrouve dans son intrigue une atmosphère assez malsaine qui peut […]