featured_Mademoiselle

MADEMOISELLE | Cannes 2016

5
Esthétique
 Corée. Années 30, pendant la colonisation japonaise. Une jeune femme (Sookee) est engagée comme servante d’une riche japonaise (Hideko), vivant recluse dans un immense manoir sous la coupe d’un oncle tyrannique. Mais Sookee a un secret. Avec l’aide d’un escroc se faisant passer pour un comte japonais, ils ont d’autres plans pour Hideko… 

Le secret de Sookee

    • Cannes et Park Chan-Wook : Déjà lauréat d’un Grand Prix en 2003 (Old Boy) et d’un Prix du Jury en 2009 (Thirst), Park Chan-Wook entretient, comme bon nombre de ses concurrents, une relation privilégiée avec le Festival de Cannes. Après le fascinant (mais néanmoins méconnu) Stoker, le réalisateur se replonge, avec Mademoiselle, dans des atmosphères aussi perverses qu’étranges.
    • Notre avis : Dans Mademoiselle, les références abondent de tous côtés, rappelant autant Les Liaisons dangereuses que La Vie d’Adèle ou L’Empire des sens. Esthétiquement renversant et soutenu par une sublime bande originale, le nouveau film de Park Chan-Wook est un thriller érotique cadenassé, oubliant de laisser au spectateur l’espace nécessaire pour s’immerger dans le récit. En résulte un long-métrage dont l’ahurissant visuel ne peut rattraper complètement sa tendance à la surexplication et au racolage.
    • Accueil presse/public : La presse et le public ont globalement apprécié le film sans l’ériger en favori absolu. Qu’en restera-t-il d’ici la fin de cette quinzaine ?
    • Palmomètre : Sans grande surprise, la mise en scène du film devrait, cette fois, être primée et offrir une troisième récompense cannoise à son réalisateur.

 

 
MADEMOISELLE – Corée du Sud – Sortie prévue : 5 Octobre 2016. Réalisé par : Park Chan-Wook. Avec : Dave Johns, Hayley Squires, Dylan McKiernan… Durée : 145 minutes. 




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de