still_rabbithole

RABBIT HOLE

 

Huit mois après la disparition de leur fils, Becca et Howie redonnent peu à peu un sens à leur vie. Howie tente de nouvelles expériences tandis que Becca préfère couper les ponts avec une famille trop envahissante. Contre toute attente, elle se rapproche du jeune homme responsable de la mort de leur enfant. Cette relation étrange va permettre à Becca d’être enfin en paix avec elle-même.

Does it ever go away ? Avec une certaine appréhension, j’ai visionné récemment Rabbit Hole du réalisateur John Cameron Mitchell, responsable du navrant Shortbus. Ma méfiance était importante et due au mauvais souvenir de son précédent métrage et à la présence d’une Nicole Kidman qui accumule ces dernières années autant de mauvais choix de carrière que d’opérations de chirurgie esthétique. Mais celle-ci (ma méfiance, pas Kidman) s’est envolée assez rapidement devant ce drama soigné écrit et réalisé avec sensibilité et intelligence porté par deux acteurs impeccables et une Kidman quasi-ressuscitée – aucun jeu de mots volontaire en lien avec son apparence cadavérique.

Un drama indépendant émouvant et intelligemment construit, alternant scènes poignantes et répliques humoristiques salvatrices, porté par une Nicole Kidman retrouvée et un Aaron Eckhart plus intense qu’à l’accoutumée. La bonne surprise de l’année !

note_L1_4

JOHN CAMERON MITCHELL | USA | 92 MIN | 13 AVRIL 2011 | NICOLE KIDMAN, AARON ECKHART



5
Poster un Commentaire

avatar
5 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
GRACE DE MONACO | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMA[ciné] TOP CINEMA 2011 « LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLESChonchonNeilWolvy128 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Wolvy128
Invité
Tu viens de me rappeler que je n’ai pas encore vu ce film car j’avais moi aussi des appréhensions à son égard. Notamment à cause de la présence de Nicole Kidman dont je ne suis pas un grand fan. Du coup ton commentaire me rassure, je pense que que je vais me le faire ces prochains jours 🙂
Neil
Invité
C’est un film très touchant mais qui n’est pas larmoyant, ce qui est une de ses grandes qualités. Et son casting est tout à fait remarquable, comme tu le dis.
Chonchon
Invité
Bonne nouvelle que la ressuscitation de Nicole ! Moi qui suis une grande fan, j’attendais ce moment avec impatience !
trackback
[…] […]
trackback
[…] grâce éternelle de la comédienne devenue souveraine, c’est l’actrice des très bons Rabbit Hole et Stoker qui a été castée. Si la silhouette et la coiffure concordent, on reste plus dubitatif […]