still_Les3F

LES TROIS FRÈRES, LE RETOUR

3
Très dispensable

15 ans après, Didier, Bernard et Pascal sont enfin réunis… par leur mère… Cette fois sera peut-être la bonne.

Come-back inutile

Tout le monde (ou presque) se souvient de la comédie culte Les trois frères dans les années 90, en pleine période faste du trio Les inconnus. Répliques hilarantes et mémorables, scènes à se tordre de rire, folie déjantée et rythme endiablé, le film fait figure de très bon souvenir pour de nombreux jeunes et moins jeunes dans l’hexagone. 

Et comme souvent, quand un film a marché – il y a plus ou moins longtemps – et que l’inspiration manque ou que l’envie d’entrées d’argent facile se fait sentir de façon insistante, les producteurs lancent un reboot ou imaginent un come-back prétexte à remplir les salles et leurs poches par la même occasion sans trop se fouler. Ne soyons pas trop mauvaise langue, certains reboots se révèlent honorables (Spiderman par ex.) et certains retours plutôt satisfaisants (Rocky Balboa par ex). Malheureusement, bien souvent, c’est une fausse bonne idée qui ne laisse au public qu’un goût amer d’arnaque remplaçant la nostalgie et gâchant les retrouvailles autant que le bon souvenir. 

Dans quelle catégorie allait donc figurer ce retour des Trois frères ? Leur retour dix-neuf ans plus tard fut-il une bonne idée ? La réponse est tristement négative. En copiant paresseusement le schéma du premier volet, Les Inconnus donnent l’agaçante impression de ne pas s’être bien foulés pour poser les rails de leur suite qui avance au petit bonheur la chance vers un dénouement foutraque. Sans aller jusqu’à moquer le scénario comme l’a savoureusement fait le désormais célèbre gorafi, on se désolera de retrouver les mêmes rebondissements, les mêmes jeux de dupes des trois compères, la même consommation de stupéfiants et une situation initiale quasi-identique (Didier planqué chez une vieille-fille répugnante, Bernard sur la paille et Pascal vivant dans le luxe…). La mise en place du film est aussi fade que poussive et longue. Au bout d’une demie-heure, quasiment pas un seul rire en salles – ce qu’a bien du réaliser Pascal Légitimus, présent en salles le jour de la projection. On retrouve les trois personnages, fidèles à eux-mêmes, qui donnent l’impression de n’avoir pas changé d’un iota : c’est là où le bât blesse. L’humour lui non plus n’a pas changé et l’on se coltine une montagne de gags tellement réchauffés qu’ils ne font plus rire en 2014. 

Fut une époque où Les Inconnus régnaient sur l’humour avec des sketchs que l’on pouvait regarder inlassablement. Mais les temps changent et Bourdon, Legitimus et Campan, ne semblant pas l’avoir réalisé, nous proposent ainsi un revival d’une médiocrité certaine. Les trois frères, le retour apparaît effectivement d’une ringardise similaire aux sketchs du personnage de Bernard : on s’ennuie et on décroche. Loin de moi l’envie de participer au lynchage collectif mais ce come-back là était aussi inutile que raté.

La fiche
thb_BlackCoal

LES TROIS FRÈRES, LE RETOUR
Réalisé par Les Inconnus
Avec Les Inconnus
France – Comédie
12 février 2014
Durée : 106 min




0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
trackback
6 années il y a
[…] capable de proposer mieux, ne nous étonnons pas de voir les salles se vider et des navets comme Les trois frères – le retour atteindre facilement le million. – тном […]
trackback
6 années il y a
[…] déjà trop longue liste de mauvaises comédies françaises de cette cuvée 2014 (Supercondriaque, Les Trois Frères le retour, Situation amoureuse…)- тном […]
2
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x