featured_Le-retour-de-Mary-Poppins

LE RETOUR DE MARY POPPINS

La fiche

Réalisé par Rob Marshall  – Avec  Emily Blunt, Ben Whishaw
Etats-UnisComédie musicale – Sortie : 19 décembre 2018 – Durée : 131 min

Synopsis : Michael Banks travaille à la banque où son père était employé, et il vit toujours au 17 allée des Cerisiers avec ses trois enfants, Annabel, Georgie et John, et leur gouvernante Ellen. Comme sa mère avant elle, Jane Banks se bat pour les droits des ouvriers et apporte son aide à la famille de Michael. Lorsque la famille subit une perte tragique, Mary Poppins réapparaît magiquement dans la vie de la famille. Avec l’aide de Jack, l’allumeur de réverbères toujours optimiste, Mary va tout faire pour que la joie et l’émerveillement reviennent dans leur existence… Elle leur fera aussi découvrir de tout nouveaux personnages plein de fantaisie, dont sa cousine, l’excentrique Topsy.

La critique du film

En plus de 50 ans, la plus célèbre des nounous anglaises a fait rêver de nombreuses générations d’enfants. C’est peu dire donc que ce Retour de Mary Poppins était attendu par de nombreux fans. Ceux-ci ne devraient pas être déçus, Disney ayant réussi à renouer avec l’ambiance du film original. Rob Marshall, rompu à l’exercice de la comédie musicale (Chicago, Nine) et aux productions Disney (Pirates des Caraïbes 4, Into the Woods), signe ainsi une comédie musicale plaisante avec de nombreux numéros enlevés, une partition musicale qui s’inscrit parfaitement dans la tradition du premier épisode, et où la délicieuse Emily Blunt reprend à merveille et avec beaucoup de malice le rôle rendu mythique par Julie Andrews. Ce serait donc mentir de dire qu’on ne sort pas de Le Retour de Mary Poppins en chantonnant et avec le sourire aux lèvres.

Dire que l’on s’emballe pour les nouvelles aventures de Mary Poppins serait à l’inverse exagéré. Si le film de 1964 péchait déjà par un scénario peu inspiré qui n’évitait pas les longueurs, cette version 2018 ne règle pas le problème et aurait même tendance à l’amplifier. En effet, Le Retour de Mary Poppins s’inscrit parfaitement dans la logique actuelle des studios Disney de faire du neuf avec du vieux, mais en ne voulant surtout pas froisser les fans de la première heure et en s’écartant donc le moins possible du matériau d’origine.

Nouveau pas franchit par la firme qui, sous couvert de vendre une suite, ne livre finalement qu’un remake du film original, où certes les chansons et le chorégraphies sont nouvelles, mais où tout le reste suit exactement la même trame narrative. Remplacer des ramoneurs par des allumeurs de réverbères, l’oncle de Mary par sa cousine, des dessins au sol par une vaisselle en porcelaine, un cerf-volant par des ballons ne suffit pas, un vrai renouvellement scénaristique aurait été bienvenu et aurait sans aucun doute fait de ce Retour de Mary Poppins un véritable événement.



La bande-annonce