featured_71

’71

6
Efficace

Belfast, 1971. Tandis que le conflit dégénère en guerre civile, Gary, jeune recrue anglaise, est envoyé sur le front. La ville est dans une situation confuse, divisée entre protestants et catholiques. Lors d’une patrouille dans un quartier en résistance, son unité est prise en embuscade. Gary se retrouve seul, pris au piège en territoire ennemi. Il va devoir se battre jusqu’au bout pour essayer de revenir sain et sauf à sa base.

En territoire ennemi.

Vendu comme le nouveau Bloody Sunday, ’71 de Yann Demange a fait sensation à Dinard et Beaune lors des festivals. Pas vraiment un film de guerre à proprement parler, ce premier long-métrage serait à percevoir comme un survival militaire en territoire ennemi : notre jeune héros, Hook, se retrouve entre les coups de feu, en plein cœur des affrontements de bandes civiles et des double-jeux de quelques agents infiltrés.

Grâce à une mise en scène alerte, ’71 embarque le spectateur dans ce thriller immersif au style quasi-documentaire, caméra à l’épaule, virant au polar dans son dernier segment. Les moments de tension sont plutôt réussis (on pensera notamment à la course poursuite dans les ruelles de Belfast ou à la séquence inquiétante du pub) même si la dernière demie-heure se fourvoie dans de trop longues scènes puis dans un épilogue superflu inutilement étiré (pourquoi ne pas avoir coupé sur le long plan silencieux du couloir ?). On retiendra donc principalement cette belle première heure, prenante. 

Issu de la télévision – on doit à Yann Démange la direction de la très prenante mini-série Dead set – le cinéaste lance de fort belle façon sa carrière cinématographique. Pour camper son premier rôle, il a choisi Jack O’Connell (déjà vu dans Skins donc, mais aussi dans Les poings contre les murs et bientôt dans le très attendu Invincible d’Angelina Jolie) qui s’en tire à merveille et porte le film sur ses désormais solides épaules. Le reste du casting est plus décevant, pas aidé par des personnages insuffisamment étoffés.

Si ’71 n’est pas le thriller choc de l’automne, il remporte tout de même la mise en nous embarquant dans cette chasse à l’homme nerveusement efficace.

La fiche

thb_71

’71
Réalisé par Yann Demange
Avec Jack O’Connell, Paul Anderson, Richard Dormer…
Grande-Bretagne – Action, Drame, Guerre
Sortie en salles : 5 Novembre 2014
Durée : 99 min 




4
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
'71 | Concoursтном ряиdasolaMarla Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Marla
Invité
Merci pour ta critique. Je connais bien les films sur l’Irlande, et franchement, il y en a de bien meilleurs: http://marlasmovies.blogspot.fr/2014/11/71-lirlande-autrement.html
dasola
Invité
Bonsoir Wilyrah, personnellement, j’ai bien apprécié ce film au rythme haletant avec des personnages ambigus. On ne sait qui sont les « bons » et les « méchants ». En tout cas, au milieu, Gary Hook est la vraie victime. Bonne soirée.
trackback
[…] l’occasion de la sortie en vidéo du thriller britannique 71, premier film de Yann Demange, LE BLEU DU MIROIR et AD VITAM sont ravis de mettre en jeu 3 […]