featured_Paterson

PATERSON | Cannes 2016

5
Confortablement singulier
 Paterson vit à Paterson, New Jersey, cette ville des poètes – de William Carlos Williams à Allan Ginsberg aujourd’hui en décrépitude. Chauffeur de bus d’une trentaine d’années, il mène une vie réglée aux côtés de Laura, qui multiplie projets et expériences avec enthousiasme et de Marvin, bouledogue anglais. Chaque jour, Paterson écrit des poèmes sur un carnet secret qui ne le quitte pas… 

Taxi driver.

    • Cannes et Jim Jarmusch : Récipiendaire de la Caméra d’or en 1984 pour Stranger Than Paradise, Jim Jarmusch possède indéniablement un lien fort avec le festival l’ayant vu éclore. Dix fois sélectionné, il a obtenu le Grand Prix du Jury pour Broken Flowers en 2005 avant de repartir – de manière incompréhensible – bredouille en 2013 avec le magnifique Only Lovers Left Alive.
    • Notre avis : Revenu vers un cinéma proche de sa zone de confort, Jim Jarmusch surprend peu avec Paterson, cru mineur dépeignant l’assommante banalité de nos vies par le prisme de la poésie. En chauffeur de bus auteur à ses heures, Adam Driver suscite une émotion sincère mais s’enferme, avec le long-métrage, dans un système mécanique répétant le schéma qu’il prétend mettre en exergue. Paterson devient alors une curiosité à la petite musique troublante, malheureusement écrasée sous le poids du marathon cannois.
    • Accueil presse/public : Malgré quelques réserves, le film fut accueilli positivement par l’ensemble des festivaliers.
    • Palmomètre : Paterson demande un ressenti propre, il est donc compliqué de se mettre dans la peau de neuf personnes pouvant aisément passer du coup de cœur à la détestation totale. Toutefois, un prix du jury serait une récompense tout à fait plausible et convenable pour le film.

 

 
PATERSON – France – Sortie prévue : 2016. Réalisé par : Jim Jarmusch. Avec : Adam Driver, Golshifteh Farahani, Kara Hayward … Durée : / minutes. 




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de