featured_Northwest

NORTHWEST

6
Prenant

NORDVEST EST L’UN DES QUARTIERS MULTIETHNIQUES LES PLUS PAUVRES DE COPENHAGUE. CASPER, JEUNE HOMME DE 18 ANS, Y VIT AVEC SA MÈRE, SON PETIT FRÈRE ET SA PETITE SŒUR. IL S’ACHARNE À JOINDRE LES DEUX BOUTS EN VENDANT DES BIENS VOLÉS À L’UN DES CHEFS DES GANGS DU QUARTIER. QUAND LE CRIME ORGANISÉ ARRIVE À NORDVEST, LA HIÉRARCHIE AU SEIN DU QUARTIER CHANGE ET CASPER Y VOIT UNE CHANCE DE MONTER EN GRADE. BIENTÔT, IL EST PROJETÉ DANS UN MONDE DE DROGUES, DE VIOLENCE ET DE PROSTITUTION ENTRAÎNANT SON FRÈRE DANS SON SILLAGE. ALORS QUE LES CHOSES S’AGGRAVENT, L’AIRE DE JEU DE LEUR ENFANCE DEVIENT UN CHAMP DE BATAILLE.

Du sang sur les mains

Ami et collaborateur de Tobias Lindholm, qui a sorti récemment le très bon Hijacking (que je vous recommande), Michael Noer réalise son premier film en solo en s’intéressant à la vie dans les quartiers nords de Copenhague. Même si les apparences donnent parfois l’impression que l’atmosphère est plutôt calme et familiale, celles-ci sont trompeuses. Bien documenté après avoir rencontré de nombreux jeunes du quartier (une habitude qu’il a prise avec ses documentaires), il dépeint la vie dans la banlieue danoise avec un réalisme troublant. Dans Northwest, il suit deux jeunes frères (Gustav et Isaac dans la vraie vie, Casper et Andy dans le film) qui tentent de s’en sortir en commettant quelques petits cambriolages dont ils tirent profit en revendant les biens volés à un chef de bande maghrébin. Mais bientôt, Casper ira vers plus offrant, prenant plus de risques encore et la rivalité des gangs éclatera, avec des conséquences dramatiques pour les deux frères et leur famille.

Sans être particulièrement original ou mémorable, Northwest parvient à donner un aperçu des conflits inter-raciaux dans les bas-fonds de Copenhague. Criminalité de l’ombre, prostitution, trafic de drogues et revente d’objets volés, le constat n’étonne pas mais inquiète malgré tout. Les deux interprètes principaux, amateurs comme la majorité des acteurs du film, sont impeccables. Si l’on ne cautionne pas leurs actes, on s’inquiète tout de même de leur sort et de celui de leurs proches (mère et petite soeur) qui devront subir les répercussions de leurs erreurs. Un film danois sans artifice, frontal et percutant, à découvrir en salles dès le 9 Octobre. 

La fiche
thb_BlackCoal

NORTHWEST
Réalisé par Michael Noer
Avec Gustav & Oscar Dyekjaer Giese, Lene M. Cristensen
Danemark – Drame
9 octobre 2013
Durée : 91 min

Le Bleu du Miroir et Bac Films vous offrent des places… 




5
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
тном ряиBruno31100R | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMAC’EST LA FIN | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMA(concours) GAGNEZ DES PLACES DE CINEMA POUR NORTHWEST | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMA Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback
[…] l’occasion de la sortie en salles du film danois NORTHWEST (de Michael Noer) le 9 Octobre prochain, LE BLEU DU MIROIR et BAC FILMS sont heureux de mettre […]
trackback
[…] votre temps. Et comme ce dernier est précieux en cette semaine chargée, privilégiez les (très) bons films en […]
trackback
[…] le succès d’estime des longs-métrages Hijacking de Tobias Lindholm et Northwest de Michael Noer – dont nous vous parlions l’an dernier sur ce site – le […]
Bruno31100
Invité
Bruno31100
j’ai apprécié ce film, qui me rappelait un Ken Loach par moments; une version nordiste des Chevaux de Dieu selon moi; le racisme, l’intégrisme, la pauvreté, l’enrôlement…