featured_HILN

HOW I LIVE NOW

3
Désincarné

Daisy, une adolescente new-yorkaise, passe pour la première fois ses vacances chez ses cousins dans la campagne anglaise. Rires, jeux, premiers émois… Une parenthèse enchantée qui va brutalement se refermer quand éclate sur cette lande de rêve la Troisième Guerre Mondiale…

Reviens-moi

Quand le réalisateur du notable Le dernier roi d’Ecosse (qui avait offert un Oscar à l’ébouriffant Forest Whitaker et confirmé le talent de James McAvoy) décide de s’essayer au récit dystopique, on est intrigué. Aura-t-on droit à un digne successeur de l’excellent Les fils de l’homme de Cuaron ou à une bluette dérivée de Hunger Games ?  

Ni l’un, ni l’autre. N’ayant pas les moyens de ses idées, Macdonald privilégie le sort de la jeune peste américaine plutôt que celui de la planète. Là n’est pas le problème, il est possible de réaliser un très bon thriller avec très peu de moyens et de personnages. Mais le choix regrettable de faire reposer l’enjeu de la survie et l’évolution du personnage de Daisy sur une bancale histoire d’amour se révèle terriblement peu judicieux. En refusant de s’engouffrer véritablement dans la voie du thriller ou du survival post-apocalyptique, How I live now manque son sujet et passe à côté de toutes les pistes intéressantes à explorer. Il y avait pourtant matière à faire un bon film d’anticipation. Mais Kevin Macdonald se noie dans sa propre ambition et semble rater tout ce qu’il entreprend : les idées sont là mais l’orientation donnée au métrage est systématiquement décevante. Son récit initiatique manque singulièrement de force et l’on ne retient que les incessants appels plaintifs de l’adolescente en mal de son amoureux, laissant de côté les thèmes passionnants qu’il aurait fallu développer. Au milieu de ce marasme juvénile et apocalyptique surnage la remarquable Saoirse Ronan qui porte le film sur ses jeunes épaules et fait régulièrement oublier les innombrables maladresses de celui-ci. 

La beauté et le talent de la jeune Saoirse Ronan ne suffisent cependant pas à sauver cette romance incestueuse et bucolique du ratage complet. En pensant littéralement à côté de son potentiel et en s’enfermant dans une histoire d’amour aussi naïve que ridicule, le cinéaste désincarne complètement son film et le rend plus drôle qu’inquiétant. Triste et amer constat pour une véritable déception.

La fiche
thb_BlackCoal

HOW I LIVE NOW
Réalisé par Kevin Macdonald
Avec Saoirse Ronan, George Mackay, Tom Holland
UK – Drame , Science fiction, Romance
12 mars 2014
Durée : 106 min




3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
tinalakillerlucas grévoisVincent Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Vincent
Invité
Plutot d’accord avec ta critique, dommage que le film finisse par n’être qu’une vulgaire bluette. Heureusement, Saoirse était là !
lucas grévois
Invité
Bonjour,
Je pense que ce long-métrage a quelque peu été sous-estimé. Je l’ai personnellement trouvé pas mal dans l’ensemble. Cependant, il est clair qu’il ne plaira pas nécessairement à tout le monde. Je vous conseille quand même d’y jeter un coup d’œil, car vous pourriez être agréablement surpris.
tinalakiller
Invité
J’ai détesté ce film et je rejoins ta critique 🙂