still_cacommenceparlafin

ÇA COMMENCE PAR LA FIN

 

Une femme, un homme, un été à Paris. La passion, la rupture, les retrouvailles. Une histoire d’amour dans le désordre.

Peu diffusé sur les écrans français et guère apprécié par la presse française, le film de Michael Cohen le mettant en scène avec sa compagne Emmanuelle Béart est pourtant une belle réussite. Il dépeint le désordre amoureux avec beaucoup de justesse et de sensibilité. Les deux acteurs, bien que parfois théâtraux dans leur interprétation, livrent une performance à fleur de peau convaincante. A travers un film très bien construit, on suit la romance chaotique de ce couple, passionné et charnel, qui n’arrive pas à s’aimer sans se déchirer. Jalousie, possessivité, incompréhensions et maladresses empêchent Jean et Gabrielle de s’aimer pleinement.

Il y aura inévitablement des gens à qui ce premier long-métrage de Michael Cohen ne parlera pas, qui resteront assez hermétiques ou pragmatiques. On notera également quelques défauts ça et là. C’est inévitable face à ce huit-clos intimiste, brut et personnel dans lequel son auteur semble dire que même l’amour le plus dévastateur vaut la peine d’être vécu.

note_L1_4
thb_coupdecoeur



Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de