featured_cold-war

COLD WAR

Compassé

Une histoire d’amour entre deux amants que tout sépare en pleine guerre froide, de la Pologne à Berlin en passant par Paris et la Yougoslavie. 

Romance sans paroles.

Cannes et Pawel Pawlikowski

À 60 ans et six films au compteur, Pawel Pawlikowski fait partie des nouveaux venus en Sélection Officielle. N’ayant encore jamais vécu l’expérience cannoise, il y entre par la grande porte en étant immédiatement catapulté en compétition avec Cold War, une romance contrariée par la guerre. Après de premiers échos extatiques sur la puissance du scénario et un Oscar du meilleur film en langue étrangère pour son précédent long-métrage (le très beau Ida), le réalisateur polonais parviendra-t-il à séduire le jury de Cate Blanchett ?

Notre avis

Pensé et tourné en hommage à ses parents (le film s’inspire directement de leur relation), Cold War sonne pourtant comme la première douche froide de cette compétition. Dans un format 4/3, le cinéaste met en scène une histoire d’amour monochrome qui devrait nous déchirer le cœur mais ne suscite, au final, qu’ennui et indifférence polie. Malgré ses (indéniables) qualités formelles, le film se limite à une esthétique léchée mais complètement cadenassée dans l’expression de cette passion qui manque de chair et d’émotion. L’incompréhensible montage en ellipses ne fait qu’accroître ce sentiment de vide et donne l’impression de survoler les événements au lieu de les raconter. La lourdeur des dialogues (le dernier étant une note d’intention difficile à accepter) et des interprétations passablement désincarnées viennent compléter ce tableau rigoriste qui nous laisse penser que Pawel Pawlikowski est retombé dans les vieux travers de sa Femme du Vème.

Accueil des festivaliers

Plutôt applaudi en projection officielle, le film a toutefois essuyé de nombreux retours mitigés à la sortie du Palais des Festivals où les reproches sur sa trop grande froideur se sont succédés. Du côté de la critique, Cold War a majoritairement divisé et déçu même si tous les festivaliers semblent s’accorder sur l’élégance de sa réalisation.

Palmomètre

Le prix de la mise en scène paraît à la portée de Pawel Pawlikowski même s’il arrive juste derrière Leto qui a déjà fortement marqué les esprits de ce point de vue (à moins que ce dernier ne vise plus haut). L’actrice principale Joanna Kulig pourrait, elle aussi, se glisser au palmarès mais de nombreuses concurrentes sérieuses vont avoir de belles cartes à jouer dans les jours qui viennent.

La fiche
affiche cold war

COLD WAR
Réalisé par Pawel Pawlikowski
Avec Joanna Kulig, Tomasz Kot, Borys Szyc…
Pologne – Drame

Sortie : 24 octobre 2018
Durée : 84 min




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de