featured_Coco-Disney-Pixar-critique

COCO

Généreux

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai déchirement pour le jeune garçon dont le rêve ultime est de devenir un musicien aussi accompli que son idole, Ernesto de la Cruz. Bien décidé à prouver son talent, Miguel, par un étrange concours de circonstances, se retrouve propulsé dans un endroit aussi étonnant que coloré : le Pays des Morts. Là, il se lie d’amitié avec Hector, un gentil garçon mais un peu filou sur les bords. Ensemble, ils vont accomplir un voyage extraordinaire qui leur révèlera la véritable histoire qui se cache derrière celle de la famille de Miguel…

Le chant du coeur.

Libéré et délivré des niaiseries braillardes de l’interminable court-métrage Joyeuses fêtes avec Olaf (courage, ça dure vingt-et-une minutes – une certaine idée de l’enfer), le spectateur aura ensuite le plaisir de découvrir la nouvelle production Disney-Pixar, Coco. Après un périple à l’autre bout du monde en Polynésie, les studios embarquent petits et grands pour Mexico autour de la célèbre Fête des Morts. Au coeur de ces festivités, un jeune garçon (Miguel) nourrit un voeu secret : celui de devenir musicien. Mais sa famille s’y oppose, contrariée de générations en générations, par un ancêtre ayant abandonné les siens au profit de son art, et souhaite lui imposer un parcours tout tracé.  

Après dix ans de productions souvent décevantes, Coco est le (bon) signal que Disney-Pixar a enfin retrouvé son mojo, laissant penser que Lee Unkrich (déjà auteur de Toy Story 3) est celui vers qui la maison à la lampe doit désormais se tourner. Bien que le doute autour de sa similitude avec La légende de Manolo de Jorge R. Gutiérrez et Guillermo Del Toro ne soit pas complètement évacué, ce récit initiatique haut en couleurs s’avère si généreux, drôle et spirituel qu’il devient difficile de ne pas succomber. 

Autour des thèmes universels de la famille, du pardon et de la destinée, paré de ses plus beaux ornements inspirés du folklore mexicain, Coco est un coming-of-age vibrant, débordant de vie, qui irradie la pupille sous un déluge visuel basculant du monde des vivants à celui des disparus. Que les parents soient rassurés, rien de morbide dans Coco si ce n’est la célébration de la vie doublée d’une poignante méditation philosophique autour de la mémoire et de l’héritage familial. Un divertissement en grande pompe dont on ressort le sourire aux lèvres et le coeur serré. Tout ce que l’on attend (et a toujours attendu) d’une production Disney-Pixar.

La fiche

COCO
Réalisé par Lee Unkrich
Etats-Unis – Animation, aventure
Sortie : 29 novembre 2017
Durée : 
107 min




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre