featured_Bridget-Jones-baby

BRIDGET JONES BABY

2
À oublier

Après avoir rompu avec Mark Darcy, Bridget se retrouve de nouveau célibataire, 40 ans passés, plus concentrée sur sa carrière et ses amis que sur sa vie amoureuse. Pour une fois, tout est sous contrôle ! Jusqu’à ce que Bridget fasse la rencontre de Jack… Puis retrouve Darcy… Puis découvre qu’elle est enceinte… Mais de qui ?

Adopte une MILF.

Quelle est l’astuce habituelle pour relancer la carrière agonisante d’une has-been qui passe plus de temps sur le billard que sur les plateaux de tournage ? Faire une suite, dix/vingt/trente ans plus tard d’un titre populaire (le seul de sa filmo) en surfant sur la fibre nostalgique de la fan-base. Une façon de s’assurer une rentrée d’argent sans trop se fouler et de ressusciter un ancien filon. Un petit copier-coller du premier opus pour le scénario et du fan service pour s’assurer quelques tweets sympathisants.   .

Renée Zellweger et sa Bridget Jones n’y coupent pas dans ces nouvelles mésaventures de la célibataire empotée la plus célèbre du Royaume-Uni. Exit Hugh Grant, occupé sur Florence Foster Jenkins et sûrement échaudé par le désastre du 2e volet, le nouveau playboy rival de Mark Darcy (Colin Firth, amorphe) n’est autre que le « Dr Mamour » récemment éjecté du feuilleton hormonal Grey’s anatomy. Ciblage clairement assumé. Malheureusement, celui-ci s’avère absolument transparent dans la peau d’un prospère créateur de site de rencontres, là où le Daniel de Grant apportait un peu de piment et d’irrévérence.  

Avec son intrigue bien maigre, poussivement étirée sur deux heures de film, ses gags éculés et sa morale bien conservatrice, Bridget Jones Baby ne déclenche pas plus l’hilarité qu’il n’attire la sympathie. Pire, il laisse indifférent et devient (trop vite) embarrassant. Il y a des come-back qu’il est parfois judicieux d’éviter afin de ne pas ternir sa gloire d’antan. Bridget Jones Baby est à l’image de son interprète : les créateurs ont tenté un petit coup de lifting mais rien n’y fait, Bridget Jones appartient au passé. Et ce troisième opus est une montagne de médiocrité qui accouche d’une souris rachitique. 

La fiche

thb_bridget-jones-baby

BRIDGET JONES’ BABY
Réalisé par Sharon Maguire
Avec Renée Zellweger, Colin Firth, Patrick Dempsey
Grande-Bretagne, Etats-Unis – Comédie romantique
Sortie : 5 Octobre 2016
Durée : 123 min




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de