featured_TheSalvation

THE SALVATION

7
Bel hommage

1870, Amérique. Lorsque John tue le meurtrier de sa famille, il déclenche la fureur du chef de gang, Delarue. Trahi par sa communauté, lâche et corrompue, le paisible pionnier doit alors traquer seul les hors-la-loi.

La vengeance dans la peau

Voilà presque deux ans que nous suivions de près ce projet initié par Kristian Levring, l’un des quatre cinéastes co-fondateurs du Dogme 95. Après un passage plutôt remarqué au Festival de Cannes (où il fut présenté hors compétition), le très attendu The Salvation arrive en salles françaises. Nous avons eu la chance de découvrir le film en avant-première. Dans sa note d’intention, Levring évoque ses modèles d’antan, de Sergio Leone à John Ford en passant par Akira Kurosawa, et qualifie sans détour son long-métrage d’hommage au western classique américain. 

En 2014, le western est un genre perçu par la majorité comme dépassé. Il faut reconnaître que rares sont les cinéastes s’y risquant sérieusement : ceux qui s’y aventurent privilégient la dimension comique et grotesque (voire parodique) ou l’enrobent d’une ambiance pop plus moderne (Django Unchained). Kristian Levring, lui, assume ses fantasmes de vastes paysages désertiques, d’épopées cavalières et de crépuscules sanglants. Il peint une fresque fidèle à l’esprit des grands westerns de l’époque, respectant les codes avec fidélité. Sa caméra navigue continuellement dans l’espace, ne craignant ni les sorties de champs répétées ni des gros plans sur le visage de ses interprètes. Le travail sur la photographie n’a pas manqué d’attention (et a nécessité une certaine patience pour quelques prises de vue) avec des contrastes appuyés rappelant les palettes de couleurs de l’âge d’or. 

Pour mettre en images son rêve d’enfance, Kristian Levring avait justement besoin de comédiens capables de donner corps à ses protagonistes forcément archétypaux. Il ne s’est pas trompé pour ce qui est de ses personnages principaux, confiant à l’immense Mads Mikkelsen le rôle central de cette histoire de vengeance. Le comédien danois, brillant dans La Chasse, Michael Kohlhaas ou encore Royal Affair, confirme qu’il excelle lorsqu’il s’agit de camper un personnage quasi-mutique en lui donnant une intensité déroutante. De son côté, Eva Green impressionne (dans un rôle délicat), démontrant sa faculté à briser le silence par la puissance de son regard. L’actrice française, très en vogue outre-atlantique, n’a de cesse d’enrichir sa filmographie de collaborations fructueuses et de jolis projets indépendants (Cracks, Perfect Sense…) Jeffrey Dean Morgan, enfin, assume impeccablement son statut de bad-guy à mi-chemin entre le cabotinage que le rôle impose et la réserve nécessaire pour ne pas verser dans la caricature. Les seconds rôles, en revanche, ne sont pas toujours à la hauteur avec des prestations n’inspirant ni dégoût ni compassion. 

Si l’intrigue ne surprend pas forcément (est-ce le but ?), la mise en scène de Levring permet de rester dans le rythme et de suivre cette quête de vengeance menée par un John qui finira par croiser la route de son rival Delarue et de la mystérieuse Madelaine… jusqu’à un dénouement d’une belle et juste simplicité. The Salvation ne cherche pas à révolutionner le genre, il tente de le sublimer. Hommage revendiqué, il réussit sa mission en offrant un divertissement de qualité porté par trois comédiens à l’aise dans leurs bottes de cowboys.

À lire aussi : nos interviews de Mads Mikkelsen & Kristian Levring

La fiche
thb_TheSalvation

THE SALVATION
Réalisé par Kristian Levring
Avec Mads Mikkelsen, Eva Green, Jeffrey Dean Morgan
Danemark, Grande Bretagne – Western
27 Août 2014
Durée : 102 min




11
Poster un Commentaire

avatar
8 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
THE SALVATION | ConcoursSERENA | Critique du filmEntretien avec Kristian Levring | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMA#Entretien avec Mads Mikkelsen | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMA#Concours THE SALVATION : gagnez vos places de cinéma | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMA Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Marla
Invité
Merci Thomas, ça donne envie.

Je ne pense pas que les cinéastes d’aujourd’hui considèrent le western comme dépassé. Ce que tu dis de Kristian Levring, qu’il « assume ses fantasmes de vastes paysages désertiques, d’épopées cavalières et de crépuscules sanglants…Le travail sur la photographie n’a pas manqué d’attention » est aussi vrai du western de Tommy Lee Jones, sorti récemment, « The Homesman »:

http://marlasmovies.blogspot.fr/2014/06/the-homesman-le-bouleversant-western-de.html

Bises et à bientôt,

Marla

PS : « Festen, » et « La Chasse » sont deux films grandioses.

Marla
Invité
Tu n’aimes pas The Homesman ?! 🙁

Tu me brises le cœur.

M’enfin. On est potes quand-même, hein ?

dasola
Invité
Bonjour тном ряи , j’attends avec impatience le mercredi 27 août. Bonne journée.
trackback
[…] « Mads Mikkelsen excelle, Eva Green impressionne et Jeffrey Dean Morgan assure &raqu… – lebleudumiroir.fr […]
trackback
[…] la sortie en salle de The Salvation de Kristian Levring, nous avons eu le grand privilège de rencontrer le comédien danois Mads […]
trackback
[…] l’occasion de la sortie en salle de The Salvation de Kristian Levring, nous avons rencontré le réalisateur danois pour parler de ce rêve […]
trackback
[…] contrario de The Salvation, le western de Bier ne s’assume pas vraiment et cache en fait une histoire d’amour […]
trackback
[…] été, nous avions largement couvert la sortie du western The Salvation de Kristian Levring, rencontrant à cette occasion le cinéaste danois ainsi que le grand […]