featured_Paddington

PADDINGTON

4
Guimauve de Noël

Paddington raconte l’histoire d’un jeune ours péruvien fraîchement débarqué à Londres, à la recherche d’un foyer et d’une vie meilleure. Il réalise vite que la ville de ses rêves n’est pas aussi accueillante qu’il croyait. Par chance, il rencontre la famille Brown et en devient peu à peu un membre à part entière.

Friandise familiale.

L’ours est à la mode dans les films familiaux de cet automne 2014. Après le docu de DisneyNature s’intéressant aux aventures d’une famille de grizzlys, StudioCanal sort sa comédie familiale taillée pour les fêtes de fin d’année. Si vous tentez l’expérience Paddington, il faudra bien entendu réduire vos attentes : ce n’est pas du grand cinéma et ça ne cherche pas à l’être. Les producteurs d’Harry Potter ont avant tout souhaité offrir une mignonne friandise au public à l’approche de l’hiver.

Conviviale mais carrément surjouée (ça cabotine généreusement), Paddington ne se distingue pas non plus pour son scénario, cousu de fil blanc. Convenue, l’intrigue offre son lot de rebondissements, de scènes réconfortantes et de faux-suspens. Les gags, pas toujours originaux, fonctionnent pourtant la plupart du temps – si l’on accepte de se laisser embarquer dans les mésaventures de ce petit ourson en quête d’un logis et poursuivi par une méchante taxidermiste incarnée par Lady Botox Kidman. Mais à l’inverse de ses consoeurs ayant récemment donné de la perruque (Julianne Moore dans Hunger Games 3, Meryl Streep dans The Giver et Kate Winslet dans Divergente), son personnage est volontairement appuyé et grotesque, pour amuser petits et grands dans cet univers rappelant parfois La nuit au musée. Entre deux références à Tom Cruise, on aura eu droit à quelques distrayantes séquences de course-poursuite, une petite collection de catastrophes domestiques et une paire de flashbacks sentimentaux pour saupoudrer le tout.

C’est gentillet, résolument inoffensif, parfois même assez ridicule, mais ça se laisse paresseusement regarder grâce à certaines trouvailles visuelles et au charme de l’incarnation inspirée de l’ours Paddington (privilégiez la VO, pour vous épargner Gallienne), parfaitement animé. Finalement, Paddington ressemble à un gros gâteau de Noël. Très calorique de prime abord mais pas désagréable s’il est consommé en famille.

La fiche

thb_Paddington

PADDINGTON
Réalisé par Paul King
Avec Ben Whishaw (voix), Hugh Bonneville, Sally Hawkins, Nicole Kidman…
Grande-Bretagne, France – Comédie familiale de Noël
Sortie en salles : 3 Décembre 2014
Durée : 95 min




3
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
Yumтном ряиChonchonAelezig Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
ChonchonAelezig
Invité
C’est le célèbre petit ours Paddington, qu’on voit partout en Angleterre ? Je ne savais pas qu’ils avaient fait un film. Difficile de toutes façons de rendre un conte pour enfants réellement attendrissant…
Yum
Invité
Yum
Vu dimanche en AP. J’ai adoré Nicole Kidman en Millicent. Elle est vraiment géniale dans tous les genres cette actrice (je l’avais vu quelques jours/semaines auparavant, à la fois dans Rabbit Hole et dans Paperboy, elle peut vraiment tout jouer…).