featured_The-Worlds-End

LE DERNIER PUB AVANT LA FIN DU MONDE

6
Assez bon

20 ANS APRÈS UNE TOURNÉE DES PUBS ÉPIQUE, CINQ AMIS D’ENFANCE SE RÉUNISSENT QUAND L’UN D’EUX SE REMET EN TÊTE DE REFAIRE LE MARATHON DE LA SOIF. ILS SONT CONVAINCUS DE REMETTRE LE COUVERT PAR LEUR POTE GARY KING, QUARANTENAIRE QUI N’A PAS VRAIMENT QUITTÉ SA VIE ADOLESCENTE, QUI LES RAMÈNENT DANS LEUR VILLE NATALE POUR RETENTER L’EXPLOIT : ATTEINDRE LE WORLD’S END, PUB MYTHIQUE. EN FAISANT REMONTER LEURS SOUVENIRS DE JEUNESSE DANS LEUR PRÉSENT, ILS RÉALISENT QUE C’EST DE LEUR AVENIR QU’IL EST FINALEMENT QUESTION, LE LEUR ET CELUI DE TOUTE L’HUMANITÉ. ATTEINDRE LE WORLD’S END DEVIENT ALORS LE CADET DE LEURS SOUCIS.

Fantasque-tique

Après les cultissimes Shaun of the Dead et Hot Fuzz, le trio magique Wright-Pegg-Frost se réunit à nouveau pour boucler la trilogie « Cornetto ». Comme troisième parfum, la fine équipe a choisi de réutiliser les ingrédients qui ont fait leur succès sur fond de mystère fantastique. Sans rien vous révéler sur l’intrigue prétexte à ses retrouvailles, sachez qu’il ne s’agirait cette fois ni d’épidémie zombiesque ni de conspiration villageoise.  

Le dernier pub avant la fin du monde raconte l’histoire de cinq amis d’enfance qui se retrouvent une vingtaine d’années plus tard dans le village qui les a vu grandir et faire les 400 coups. Sous la houlette de Gary King (Simon Pegg), ils vont entamé une tournée des bars qui était restée inachevée à l’époque. Mais relever ce défi qui lui tient incroyablement à coeur ne sera pas une mince affaire…

On retrouve dans The World’s End tout ce qui a fait la réputation des trois acolytes (l’amitié loyale, les vannes, les clins d’oeil, la folie, les références), avec des petites touches inédites apportées par les recrues composant ce gang de cinq mousquetaires. Wright et Pegg s’en donnent à coeur joie avec cette comédie disjonctée que l’on savoure malgré ses excès et quelques passages trop longuement hystériques. C’est de toute façon le défaut que l’on pouvait déjà noter dans les deux précédents opus : il y a toujours un coup de mou à mi-parcours. Néanmoins, le délire fonctionne à nouveau et les (sou)rires se pointent régulièrement. Côté interprètes, Simon Pegg est nettement mis en avant avec ce premier rôle de leader-loser aussi exaspérant qu’amusant. Les autres ne sont pas en reste avec un Nick Frost, certes plus en retrait, mais toujours aussi drôle et un trio très complémentaire composé d’Eddie Marsan, Paddy Considine et Martin Freeman. Des acteurs de premier choix pour porter haut le flambeau de l’humour british, avec quelques surprises du côté des guests.

Ce dernier volet boucle donc la trilogie aux trois saveurs astucieusement et, même s’il souffre de quelques petites faiblesses, nous serons ravis de retrouver toute la fine équipe dans de nouvelles aventures. C’est en tout cas le souhait réaffirmé hier soir par le réalisateur Edgar Wright à l’occasion de la master-class qui a suivi la projection en avant-première du film. On attend donc leurs prochaines mésaventures !

thb_Le_Dernier_Pub_avant_la_Fin_du_Monde

LE DERNIER PUB AVANT LA FIN DU MONDE

RÉALISÉ PAR EDGAR WRIGHT

UK – 109 MIN – COMÉDIE FANTASTIQUE

AVEC SIMON PEGG, NICK FROST, PADDY CONSIDINE, EDDIE MARSAN, MARTIN FREEMAN

28 AOÛT 2013




3
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
MoskauWilyrahChonchonAelezig Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
ChonchonAelezig
Invité
C’est vrai que c’est une fine équipe ! Ceci dit, je n’aime que moyennement Shaun of the dead, qui m’avait un peu ennuyée sur la longueur.
Moskau
Invité
Le meilleur de cette trilogie reste quand même Shaun of the Dead, mais on prend du plaisir à voir cette comédie. Vivement le coffret réunissant les 3 !