featured_dark-waters

DARK WATERS

Robert Bilott est un avocat spécialisé dans la défense des industries chimiques. Interpellé par un paysan, voisin de sa grand-mère, il va découvrir que la campagne idyllique de son enfance est empoisonnée par une usine du puissant groupe chimique DuPont, premier employeur de la région. Afin de faire éclater la vérité sur la pollution mortelle due aux rejets toxiques de l’usine, il va risquer sa carrière, sa famille, et même sa propre vie…

Critique du film

Grand amateur de cinéma de dénonciation, et notamment de la trilogie de la conspiration de Alan J. Pakula, Todd Haynes (Carol, Le musée des merveilles) s’empare du scandale DuPont révélé vers la fin des années 90 pour son nouveau film, Dark waters.

Lorsque Rob Bilott, avocat d’un grand bureau spécialisé dans la défense des groupes industriels, découvre les pratiques de la société DuPont*, qui affecte les habitants d’une ville dont il est originaire, il voit ses convictions voler en éclats et s’embarque dans un combat solitaire contre l’un de ces mastodontes qui profitent des carences de la loi pour faire du profit sans se soucier d’empoisonner les hommes, les animaux et la nature.

Car les rejets toxiques d’une usine avoisinante sont à l’origine d’une contamination de l’eau et de l’air qui se révèle bien plus importante qu’il ne l’imaginait. Cachée derrière sa défense puissante et les manquements judiciaires, l’entreprise chimique s’offre le luxe de faire durer, misant sur l’inégalité de ce combat entre David et Goliath. À l’heure où les foules se lèvent pour réclamer des décisions fortes des gouvernements en place pour s’emparer de l’urgence climatique, Dark waters fait mouche et pointe, avec éloquence, ce sens de l’intérêt commun sacrifié sur l’autel du bénéfice.

Avec une mise en scène élégante au service de son sujet, Todd Haynes met en lumière l’envergure de cette menace de santé publique et interroge : comment est-il possible qu’un grand pays comme les Etats-Unis ait pu cautionner, par son silence ou son inaction, qu’un tel phénomène se produise ? Dans la lignée de l’excellent Spotlight, il signe un thriller judiciaire et humain poignant et édifiant. Puisse-t-il contribuer à éveiller les consciences et à placer les décideurs face à leurs responsabilités.


* DuPont figurait en 2016 au 2e rang du Top 100 des pollueurs atmosphériques aux États-Unis


Bande-annonce

26 février 2020 – De Todd Haynes, avec Mark RuffaloAnne HathawayTim Robbins