still_500jours

(500) JOURS ENSEMBLE

7
Jolie rom-com

Tom croit encore en un amour qui transfigure, un amour à la destinée cosmique, un coup de foudre unique. Ce qui n’est pas du tout le cas de Summer. Cela n’empêche pourtant pas Tom de partir à sa conquête, armé de toute sa force et de tout son courage, tel un Don Quichotte des temps modernes. La foudre tombe le premier jour, quand Tom rencontre Summer la nouvelle secrétaire de son patron, une belle jeune fille enjouée. Au 31ème jour, les choses avancent, lentement. Le 32ème jour, Tom est irrémédiablement conquis, pris dans le tourbillon étourdissant d’une vie avec Summer. 185 jours après leur rencontre, la situation est de plus en plus incertaine – mais pas sans espoir. Alors que l’histoire fait des allers-retours au sein de la relation parfois heureuse, mais souvent tumultueuse de Tom et Summer, le récit couvre tout le spectre de la relation amoureuse, du premier coup de coeur aux rendez-vous, du sexe à la séparation, à la récrimination et à la rédemption et décrit toutes les raisons qui nous poussent à nous battre aussi ardemment pour arriver à trouver un sens à l’amour… Et, avec un peu de chance, à en faire une réalité.

Pour sa première réalisation, Marc Webb réalise un film attachant, drôle et émouvant sur un jeune homme qui tombe amoureux d’une craquante assistante dont il pense immédiatement qu’elle sera la femme de sa vie, « the one ». Une histoire classique typique des comédies romantiques que l’on nous sert chaque année à foison. Erreur. (500) days of Summer, rebaptisé 500 jours ensemble, est une histoire d’amour où les jours sont comptés. Car les histoires – d’amour – finissent mal, en généraaaaaal… Ils vont se fréquenter, se découvrir, se livrer, partager des instants de complicité et d’intimité touchants et drôles, mais alors que Tom tombe de plus en plus amoureux de Summer, cette dernière se montre plus mesurée, plus détachée, ne voulant pas s’engager dans « quelque chose de sérieux ». Un film lucide sur les nouvelles dynamiques de couple, où les rôles s’inversent progressivement : l’homme devenant fleur bleue et romantique et la femme plus terre à terre et avide d’indépendance.

Avec un fil narratif non linéaire et habilement déstructuré, Marc Webb nous permet de suivre l’histoire de ce couple, de la rencontre à la séparation, puis au deuil de la relation. Le scénario est intelligemment écrit et sa réalisation pleine d’inventivité avec une séquence split-screen particulièrement astucieuse et marquante. Son duo d’acteurs, l’excellent Joseph Gordon-Levitt (Mysterious Skin) et l’irresistible Zooey Deschanel, y est également pour beaucoup dans la réussite de cette première œuvre franchement attachante – mais déchirante. Un film dont on ressort légèrement souriant et relativement mélancolique.

(500) days of Summer est un film plein de charme et de belles petites choses. La meilleure « comédie romantique » de l’année mise en valeur par une réalisation agile et délicate et l’alchimie évidente entre ces deux acteurs montants que sont Zooey Deschanel et Joseph Gordon-Levitt. 

MARC WEBB | USA | 96 MIN | 30 SEPTEMBRE 2009 | JOSEPH GORDON LEVITT, ZOOEY DESCHANEL



11
Poster un Commentaire

avatar
10 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
THE AMAZING SPIDER-MAN 2 : LE DESTIN D’UN HÉROS | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMATHE SPECTACULAR NOW | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMAIMOGENE | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMA[critique] ELLE S’APPELLE RUBY « LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMA[critique] THE AMAZING SPIDER-MAN * « LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMA Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
TinaKiller
Invité
TinaKiller
j’ai hate de le voir !

POSTÉ PAR TINALAKILLER, 05 OCTOBRE 2009 À 16:57

Alamissamoun
Invité
Alamissamoun
Je ne l’ai pas vu mais j’avoue que ta critique m’intrigue, je vais peut être bien me laisser tenter !!!

POSTÉ PAR ALAMISSAMOUN, 06 OCTOBRE 2009 À 10:46

Djedje
Invité
Djedje

J’étais sur que tu l’avais aimé. En sortant de la salle avec Lise, je n’avais aucun doute. Moi en revanche, je ne suis pas aussi enthousiasmé que toi. Oui j’ai passé un bon moment avec ce film et il est réaliste, mais je l’ai trouvé tellement « facile ». Franchement, je me demande ce qu’il pourra me rester de ce film dans 2 mois ? Je dirais « rien ». Donc pour moi, très bon divertissement mais pas bon film. PS : J’ai bien regardé Zooey Deschanel, et je ne suis pas si fan que ça (je ne parle pas du talent d’actrice hein),… Lire la suite »

Benoit
Invité
Je ne sais même pas te dire si ce film est prévu en Belgique et à quelle date…

POSTÉ PAR BENOÎT, 07 OCTOBRE 2009 À 03:17

TinaKiller
Invité
TinaKiller
je suis finalement assez déçue par ce film. c’est pas mauvais mais j’ai trouvé ce film sans saveur, pas touchant et trop prévisible (les évènements dans le film sonnent parfois faux je trouve)

POSTÉ PAR TINALAKILLER, 17 OCTOBRE 2009 À 12:26

trackback
[…] les petits plats dans les grands avec un nouveau réalisateur (Marc Webb, dont le premier film (500) jours ensemble valait le détour) et un tout nouveau casting : l’excellent Andrew Garfield (que l’on […]
trackback
[…] film malgré une petite baisse de régime à mi-parcours. Sorte de croisement entre Yes Man, (500) jours ensemble et L’incroyable destin de Harold Crick, Elle s’appelle Ruby est un petit plaisir […]
trackback
[…] Imogene pouvait figurer dans la catégorie de ces sympathiques et tendres comédies US comme 500 jours ensemble, I love you Phillip Morris, Gigantic ou encore Sunshine […]
trackback
[…] du touchant Smashed, malheureusement toujours inédit en France) et écrit par l’auteur de (500) jours ensemble, notre intérêt est titillé. Récompensé à Sundance d’un double prix […]
trackback
[…] réalisé par Marc Webb (auteur d’un premier volet convenable mais aussi de l’attachant 500 jours ensemble) qui reprend sa caméra pour suivre les (mes)aventures du justicier-masqué préféré des […]