still_LBDM_Cannes-Mads

CANNES 2016 | Coups de coeur et pronostics

Au terme d’une compétition éclectique, riche en films d’auteur exigeants et autres propositions clivantes, George Miller et son jury doivent aujourd’hui trancher et décider quel film – parmi les vingt-et-un sélectionnés – décrochera la Palme d’or tant convoitée. Réalisateur reconnu, confirmation ou talent naissant, toutes les configurations paraissent possibles face à un ensemble de longs-métrages éclaté, porteur de belles surprises.

Grand favori depuis sa présentation la semaine passée, Toni Erdmann, troisième film de Maren Ade, devrait, sans nul doute, trouver une place de choix au sein du palmarès. À ses côtés, Elle de Paul Verhoeven fait figure de parfait outsider, fort d’un accueil unanime en projection officielle. A moins qu’Andrea Arnold et son American Honey ne viennent mettre tout le monde d’accord en doublant, comme le prédit la critique internationale, ses deux adversaires.

Véritable casse-tête chinois, le prix d’interprétation féminine sera remis après une rude bataille entre Isabelle Huppert (Elle), Sonia Braga (Aquarius), Sandra Hüller (Toni Erdmann), Ruth Negga (Loving) et Kristen Stewart (Personal Shopper). Chez ces messieurs, le prix semble, a contrario, quasiment gagné d’avance pour Dave Johns (bouleversant dans I, Daniel Blake).

Après une quinzaine partagée entre accueils enthousiastes et copieux sifflets, l’attribution de cette Palme d’or marquera surtout le choix d’un jury, celui d’abonder vers un cinéma auteuriste, certes maîtrisé mais parfois trop cadenassé, ou de défendre une radicalité souvent laissée de côté. Dans le premier cas, des candidats comme Baccalauréat, Sieranevada ou Julieta feraient des vainqueurs logiques tandis que, pour la seconde option, des récompenses offertes à Personal Shopper ou Juste la fin du monde représenteraient une ouverture salvatrice.

Palmarès personnel

Palme d’or : American Honey, d’Andrea Arnold

Grand Prix : Toni Erdmann, de Maren Ade

Interprétation masculine : Dave Johns pour I, Daniel Blake de Ken Loach

Interprétation féminine : Kristen Stewart pour Personal Shopper d’Olivier Assayas

Prix de la mise en scèneMademoiselle, de Park Chan-Wook

Prix du scénario : Juste la fin du monde, de Xavier Dolan

Prix du jury : Loving, de Jeff Nichols

 

Pronostics

Palme d’or : Toni Erdmann, de Maren Ade

Grand Prix : Julieta, de Pedro Almodovar

Prix d’interprétation masculine : Dave Johns pour I, Daniel Blake de Ken Loach

Prix d’interprétation féminine : Sonia Braga pour Aquarius de Kleber Mendonça Filho ex-aequo avec Isabelle Huppert pour Elle de Paul Verhoeven

Prix de la mise en scène : Mademoiselle, de Park Chan-Wook

Prix du scénario : Baccalauréat, de Cristian Mungiu

Prix du jury : Le Client, de Asghar Farhadi

 




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de