jury-Cannes

CANNES 2015 | COUPS DE COEUR ET PRONOSTICS

Les inconnues sont encore nombreuses à l’heure où les frères Coen et leurs jurés vont se réunir pour désigner qui succédera à Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan, récipiendaire de la Palme d’or 2014. Une seule certitude : la compétition cannoise, très alléchante sur le papier, a quelque peu déçu les attentes en proposant un large quota de films inégaux.

Alors que le premier film de Laszlo Nemes devrait (logiquement) remporter la Caméra d’or (et, pourquoi pas, figurer très haut dans le palmarès), plusieurs sérieux candidats à la récompense suprême se distinguent. Plébiscités à l’applaudimètre en projections officielles, les deux réalisateurs italiens Nanni Moretti et Paolo Sorrentino partent grands favoris si l’on en croit les quelques échos glanés ici et là. Toutefois, il faudra se méfier du film d’Hou Hsiao-Hsien, The Assassin, qui, même s’il divise de par sa radicalité, est un redoutable concurrent, ainsi que de Mountains May Depart, le dernier long-métrage de Jia Zhang-Ke. Si les Coen ne parviennent pas à se mettre d’accord, peut-être oseront-ils alors récompenser l’originalité et l’absurde en sacrant The Lobster qui ferait un beau et singulier vainqueur.

On peut également miser une petite pièce sur le canadien Denis Villeneuve qui aura de fidèles alliés dans le jury, tout comme Todd Haynes qu’il serait improbable de voir repartir bredouille après l’accueil dithyrambique accordé à Carol. Au rayon prix d’interprétations, Vincent Lindon prépare probablement déjà son discours de remerciement, à moins que Michael Caine ne vienne jouer les troubles-fêtes de dernière minute. Plus resserrée chez les actrices, la compétition se disputera normalement entre Margherita Buy et Cate Blanchett qui affronteront Emmanuelle Bercot, l’une des seules récompenses possibles pour le film de Maïwenn Le Besco.

Palmarès personnel

Palme d’or : Mia Madre, de Nanni Moretti

Grand Prix : The Lobster, de Yorgos Lanthimos

Interprétation masculine : Vincent Lindon dans La Loi du marché de Stéphane Brizé

Interprétation féminine : Cate Blanchett dans Carol de Todd Haynes

Prix de la mise en scène : Macbeth, de Justin Kurzel

Prix du scénario : Marguerite et Julien, de Valérie Donzelli

Prix du jury : Le Fils de Saul, de Laszlo Nemes

Caméra d’or : Le Fils de Saul, de Laszlo Nemes

 

Pronostics

Palme d’or : Youth, de Paolo Sorrentino

Grand Prix : Carol, de Todd Haynes

Interprétation masculine : Vincent Lindon dans La Loi du marché de Stéphane Brizé

Interprétation féminine : Margherita Buy dans Mia Madre de Nanni Moretti

Prix de la mise en scène : Sicario, de Denis Villeneuve et The Assassin, de Hou Hsiao-Hsien

Prix du scénario : The Lobster, de Yorgos Lanthimos

Prix du jury : Le Fils de Saul, de Laszlo Nemes

Caméra d’or : Le Fils de Saul, de Laszlo Nemes

 




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de