x-men-days-of-future-past-DF-19522Rv2_rgb

X-MEN : DAYS OF FUTURE PAST

6
Assez bon
Les X-Men envoient Wolverine dans le passé pour changer un événement historique majeur, qui pourrait impacter mondialement humains et mutants.

Captain Singer

Après un prequel honorable mais pas enthousiasmant, l’univers X-Men s’était décliné par le biais de deux médiocres spin-offs consacrés à Wolverine. Qu’attendre donc de ce Days of Future Past ? Après une réintroduction un brin longuette signée Matthew Vaughn, cette suite a l’avantage de célébrer le retour de Bryan Singer aux commandes. Auteur des deux premiers X-Men, accessoirement les deux volets les plus réussis, le cinéaste américain, actuellement empêtré dans des affaires de moeurs outre-atlantique, va rapidement faire constater qu’il est bien le véritable capitaine de la franchise. 

Malgré un démarrage franchement poussif (avec des décors en carton particulièrement laids), DOFP fait la part belle aux personnages clés de la saga et aux acteurs les plus bankables : ce ne sera ainsi pas une surprise de retrouver aux premiers plans celui de Wolverine campé par Hugh Jackman (sur qui repose la réussite de la mission), le tandem Magneto-Charles porté à la fois par James McAvoy et Michael Fassbender que par Patrick Stewart et Ian McKellen, et la plantureuse Raven/Mystique de Jennifer Lawrence au coeur de l’intrigue. On notera que ce casting béton est complété par de nouvelles recrues (Peter Dinklage, Ellen Page, Omar Sy) et quelques vétérans de retour comme Halle Berry (Tornade) ou Anna Paquin (n’apparaissant ceci dit que trois petites secondes, pour le cameo le plus furtif de l’histoire du cinéma). 

Si l’intrigue n’est pas des plus palpitantes, le spectateur n’ayant aucun doute sur l’issue de cette urgente mission rétro-temporelle, et que le film s’avère parfois trop bavard, la patte de Bryan Singer fait franchement la différence, complètement à son aise dans l’univers des mutants. Profitant habilement de chaque personnalité, il propose quelques séquences plutôt enthousiasmantes – la plus marquante étant celle de Quicksilver au Pentagone – en utilisant très justement les atouts de ses comédiens. Plus charismatique que jamais, Magneto (version Fassbender) est un anti-héros des plus réjouissants. Porté par le succès de Game of Thrones, Peter Dinklage campe un ennemi savoureusement détestable.

Pour son retour à la barre du navire X-Men, Capitaine Singer offre aux spectateurs un efficace divertissement ressemblant à s’y méprendre à un reboot habile mais non-assumé.

La fiche
thb_BlackCoal

X-MEN: DAYS OF FUTURE PAST
Réalisé par Bryan Singer
Avec Hugh Jackman, James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Ellen Page, Ian McKellen, Peter Dinklage, Nicholas Hoult, Halle Berry, Patrick Stewart, Omar Sy…
Etats-Unis – Blockbuster
21 mai 2014
Durée : 132 min




4
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
4 Auteurs du commentaire
Ynausicaadasolaтном ряиmymp Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
mymp
Invité
On veut la critique de Thom Left !!! D’un vrai geek et pas pas d’un rabat-joie !
dasola
Invité
Bonsoir, une fois de plus, je n’ai pas boudé mon plaisir devant un XMen. Je suis fan de cette série depuis le premier et je n’ai encore jamais été déçue. Peut-être parce que les acteurs (presque) toujours les mêmes sont bons. Bonne soirée.
Ynausicaa
Invité
Ynausicaa
Ah celui là, je l’adore! Ok je ne suis pas crédible mais j’ai passé un super moment!
Le fait d’adorer le personnage de Magnéto me rend totalement et définitivement non objective! 🙂 mais je suis d’accord avec toi!