LOGAN | Nouvelle bande-annonce du dernier Wolverine

À la toute fin des années 90, personne ne croyait au potentiel d’un film X-MEN. Personne ne croyait réellement en Bryan Singer. Et bien peu de gens croyaient en ce jeune trentenaire jusqu’alors inconnu, Hugh Jackman, pour interpréter le mythique Wolverine, principal protagoniste de la trilogie initiale. Personne ne croyait au potentiel de ce héros devenu emblématique. Car, Wolverine s’affiche désormais partout et son effigie se décline à volonté en produits dérivés : affiches le mettant clairement en avant, t-shirts et autres vêtements, objets collector de tous genres et même des jeux en ligne.

Avec 4 millards de dollars de recettes pour la franchise des mutants et près d’un milliard rien que pour les épisodes concentrés autour de « Logan » c’est fort logiquement qu’un premier spin-off sur le mutant aux griffes d’adamantium vit le jour. Sorti en 2009, X-Men Origins : Wolverine était une terrible déception : un actioner 80’s de seconde zone qui bâclait les angles intéressants de l’origine du personnage éponyme, mis en scène par Gavin Hood très certainement bridé par le studio.

C’est donc avec méfiance mais aussi un certain plaisir qu’avait commencé le visionnage de sa suite, bêtement retitré en français Wolverine : Le combat de l’immortel. James Mangold chamboulait la timeline en place pour offrir une approche différente du personnage. Il faisait de Wolverine un soldat sans maître, un ronin, dans un décorum original, sans oublier de mettre en exergue toute la puissance dramatique du mutant en posant la question de comment donner un sens à son immortalité. Malheureusement, le film dégringolait dans son deuxième acte pour carrément se vautrer dans le dernier. Parasité par une multitude d’ajouts inutiles, on notait tout de même un parti pris intéressant et des choix assumés, pour un film bien meilleur que le précédent.

still_Logan

Un nouvel espoir

Et c’est bien à cette prometteuse première heure du précédent film que fait penser le trailer de Logan. Pour le moment, la communication autour du film s’apparente à un sans-faute, à l’image de cette rassurante première bande-annonce. La mise en contexte est claire : « 2024, Logan et Charles Xavier assistent à la fin des X-Men, anéantis par une organisation menée par Nathaniel Essex. Isolés et affaiblis, les deux mutants décident de contre-attaquer. »

Rouille, motels désertiques, une ambiance de fin du monde se dégage de ce trailer qui puise ses influences dans le comics « Old Man Logan » de Mark Millar, qui suivait un Wolverine vieillissant et abîmé, fatigué par ses trop nombreux combats. Les premières images laissent effectivement apercevoir des cicatrices sur le corps du personnage dont les capacités de régénérations s’amenuisent, son pouvoir atteignant ses limites. Cette envie d’adopter un ton radicalement différent se ressent dans l’ambiance western de ces premières images capturées par « Hurt » de Johnny Cash à la rythmique lancinante, comme un clin d’oeil du réalisateur à son biopic sur le chanteur Walk the line. Le réalisateur rempile, comme pour parfaire son précédent essai. Espérons cependant que ce nouvel essai prendra garde à ne pas banaliser l’intrigue.

Le trailer présente également une jeune fille aux côtés de Wolverine : Laura Kinney. Connue sous le nom de « X-23 », premier clone réussi de son modèle griffu. Ce personnage est né en 2003 dans la série animée X-Men : Evolution avant d’intégrer les comic books par la suite, où elle prendra le relais de son « père » suite à la mort de ce dernier….

still_affiche-Logan-teaser

Hugh Jackman tire sa révérence

Cette conclusion devrait permettre aux producteurs de faire mourir Wolverine et d’offrir des adieux dignes à Hugh Jackman à ce personnage qu’il incarne avec intensité depuis plus de quinze ans, tout en préparant sa succession féminine auprès des spectateurs – si tel est le choix des scénaristes. Ce choix s’avèrerait pertinent et sublimerait un personnage aux tiraillements relativement complexes, pour augmenter l’intensité de son baroud d’honneur. Nul doute que l’émotion de cet au revoir sera au rendez-vous, comme laisse à penser l’image de Wolverine triste, filmé en contre-plongé, ensanglanté, une pelle à la main sans son acolyte Professeur Xavier.

Cette histoire de père et fille, en plus d’offrir de beaux thèmes à exploiter, promet d’être riche et de marquer la fin de Wolverine de la plus belle des façons. Plaçons donc notre confiance dans les talents de metteur en scène de James Mangold pour allier l’action à la dramaturgie de cet épilogue. Sur le papier, il y a de quoi y croire – si le film s’avère à la hauteur des images dévoilées – à condition que la Fox ait bien le courage de se séparer du mutant le plus charismatique de sa saga pour donner tout son sens au « one last time » lâché par son interprète il y a quelques mois. Réponse le 1er mars et peut-être même avant, puisque le film sera présenté à la Berlinale mi-février. 


Mise à jour

Le synopsis officiel est tombé : « Dans un proche avenir, un Logan fatigué s’occupe d’un professeur X en difficulté, dans une cachette à la frontière mexicaine. Mais les tentatives de Logan pour se cacher du monde et de son héritage prennent fin quand une jeune mutante arrive chez lui, poursuivie par des forces obscures. »



0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x