featured_les-secrets-des-autres

LES SECRETS DES AUTRES

8
Subtil

L’histoire d’une famille hantée par un destin tragique. Une visite inattendue va à la fois rouvrir des blessures enfouies, et offrir une voie de sortie à ce deuil irrésolu.

Secrets de famille.

En adaptant le roman de Leah Hager Cohen, Patrick Wang reste dans la lignée de son précédent long métrage (le très bon In the Family) en dressant à nouveau le portrait d’une famille brisée par un drame. Avec toujours autant de subtilité et de retenue, il sonde les âmes de personnages en déroute, seuls au milieu des autres.

Les Secrets des autres est en effet une plongée au cœur d’une famille où les non-dits sont rois. La plus jeune fille sèche régulièrement l’école, le garçon, risée de ses camarades car obèse, s’enferme dans sa chambre à l’écart de sa famille, et les parents semblent avoir du mal à communiquer. L’arrivée d’une adolescente que le père a eue d’un précédent mariage, elle-aussi en proie au doute, va progressivement faire éclater au grand jour les blessures de chacun. La narration de Patrick Wang va alors suivre l’évolution personnelle de chaque personnage pour réussir à de nouveau vivre les uns avec les autres.

Le réalisateur met en parallèle des séquences familiales exposant le malaise ambiant à des séquences ciblant un personnage en particulier, notamment via des flashbacks qui servent avant tout à plonger dans les tourments intérieurs d’un personnage. Si Patrick Wang cherche essentiellement à adopter un point de vue réaliste, en conservant le plus souvent le quotidien de la famille comme toile de fond, il offre aussi des moments d’égarements poétiques à son film, notamment à travers un personnage extérieur à la famille, qui les aidera à trouver la porte de sortie de leur impasse.

Formellement, Les Secrets des Autres conserve cette prédominance du réalisme avec des soupçons de poésie. Tout comme pour In the Family, Patrick Wang a fait preuve d’une économie de moyens pour surtout mettre en avant l’authenticité. Le tournage n’a donc duré que deux semaines, et Patrick Wang et son chef opérateur Frank Barrera ont opté pour le Super 16 mm, dont la caméra plus maniable était plus adaptée à cette recherche d’instantané et de véracité. La majeure partie du film est ainsi faite de plans fixes, dans lesquels les personnages évoluent à leur grès. Ce parti-pris minimaliste sert clairement la volonté du réalisateur de nous plonger dans le quotidien de cette famille de façon presque documentaire. Mais Patrick Wang sait s’écarter de ce procédé, notamment lorsqu’il veut saisir les doutes de ses personnages, à travers des plans resserrés sur leurs visages ou en utilisant avec beaucoup de justesse des surimpressions. Ces séquences participent à la poésie du film avec comme point d’orgue la dernière scène, qui voit éclater toute l’émotion jusque là retenue. 

Après In the Family, Les Secrets des Autres confirme le talent de Patrick Wang, tant d’un point de vue narratif que formel, et impose le réalisateur comme l’un des plus intéressants de la décennie.

La fiche

thb_Les-secrets-des-autres

LES SECRETS DES AUTRES
Réalisé par Patrick Wang
Avec Wendy Moniz, Trevor St. John, Oona Laurence…
Etats-Unis – Espionnage, Comédie
Sortie : 26 Août 2015
Durée : 103 min




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre