still_GeantEgoiste

LE GÉANT ÉGOÏSTE

6
Assez bon

Arbor, 13 ans, et son meilleur ami Swifty habitent un quartier populaire de Bradford, au Nord de l’Angleterre. Renvoyés de l’école, les deux adolescents rencontrent Kitten, un ferrailleur du coin. Ils commencent à travailler pour lui, collectant toutes sortes de métaux usagés. Kitten organise de temps à autre des courses de chevaux clandestines. Swifty éprouve une grande tendresse pour les chevaux et a un véritable don pour les diriger, ce qui n’échappe pas au ferrailleur.

The Arbor

Sorti ces derniers jours en salles françaises, Le géant égoïste est précédé d’une réputation honorable après avoir remporté 4 récompenses, dont 3 au précédent Festival du film britannique de Dinard qui a consacré jadis des merveilles telles que Tyrannosaur, Boy A ou encore Billy Elliot pour ne citer qu’eux. Réalisé par la cinéaste Clio Barnard, qui signe son second long métrage, le film est une adaptation moderne du conte d’Oscar Wilde qu’elle s’est réapproprié pour le situer dans l’Angleterre ouvrière des années 2010. 

Dans la lignée de ses plus célèbres prédécesseurs (Loach, Leigh, Arnold…), Clio Barnard suit ses deux personnages principaux, Arbor et Swifty, dans leurs mésaventures de leur établissement scolaire dont ils seront bannis à leurs vagabondages de ferrailleurs pour se faire un peu d’argent au black. Film peu aimable et d’une noirceur assumée, le long-métrage ne laisse pas indifférent, au milieu de ces quartiers populaires où chaque £ivre sterling compte. Les influences de la réalisatrice sont évidentes et son oeuvre interpelle inévitablement. Il lui manque toutefois ce souffle et cette grâce qui font d’un film réussi une oeuvre marquante et incontournable comme le furent dans un passé récent les révélations Fish Tank et autres Boy A (précédemment évoqué). Impeccablement interprété, Le géant égoïste fusionne conte de fée (vieux méchant aigri abusant des faiblesses d’enfants livrés à eux-mêmes, désoeuvrement familial et économique…) et réalisme social avec une réussite plus qu’honorable. Si elle n’a pas encore l’aura et le talent d’une Andrea Arnold, la cinéaste méritera d’être suivi avec curiosité.

La fiche
thb_BlackCoal

LE GEANT EGOISTE
Réalisé par Clio Barnard
Avec Connor Chapman, Shaun Thomas
UK – Drame social
11 Juin 2014
Durée : 91 min




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de