still_debonmatin

DE BON MATIN

Après La fabrique des sentiments, Jean-Marc Moutout choisit de mettre en image un fait-divers pour illustrer la cruauté d’un système ne se préoccupant guère de l’humain derrière ce maillon de la chaîne que l’on veut mettre au placard avec vingt ans de services rendus. Cette absence de considération qui peut en pousser certains à commettre l’irréparable. Jean Pierre Daroussin porte remarquablement bien le film sur ses épaules et malgré quelques coups de mou, la mission que s’est fixée J.J Moutout semble accomplie. 


JEAN-JACQUES MOUTOUT | FRANCE | 92 MIN | 5 OCTOBRE 2011 | JEAN-PIERRE DAROUSSIN



4
Poster un Commentaire

avatar
4 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
(critique) LES STAGIAIRES « LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMAFfredChristopheDasola Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Dasola
Invité
Bonsoir Wylirah, je le note (rien que pour voir Darroussin). Bonne soirée.
Christophe
Invité
J’ai vu la bande annonce, qui m’a beaucoup impressionné, notamment Daroussin. Je compte le voir
Ffred
Invité
Une très bonne surprise. Le côté froid et confus est sans doute fait exprès.
trackback
[…] lequel l’entreprise est souvent perçue et montrée comme une machine à broyer de l’humain (De bon matin, L’emploi du temps, Violence des échanges en milieu tempéré, Rien de personnel…) et où la […]