DUNKIRK | Premier trailer du nouveau Nolan

Qui ?

Dire que chaque nouveau film de Christopher Nolan est très attendu est un euphémisme. S’il avait déjà tâté du film en costumes avec Le Prestige, Dunkerque (Dunkirk en VO) sera son premier film historique exempt de fantastique. Il sera donc intéressant de voir si le réalisateur britannique sera aussi à l’aise dans ce genre-là que dans une épopée en apesanteur ou en cape noire.

Au casting, le solide Tom Hardy, mais aussi Cilian Murphy, fidèle de Nolan, Mark Rylance, révélé au grand public par sa performance oscarisée dans Le pont des espions, et Kenneth Branagh. Mais celui qui pique véritablement la curiosité est de loin Harry Styles, le chanteur des One Direction qui a horrifié ses fans en sacrifiant sa crinière pour son rôle de soldat. Sa belle gueule attirera-t-elle dans les salles toute une armada de préados? Il y a de quoi espérer que le film sera interdit aux moins de 12 ans. 

Quoi ?

Le film racontera l’opération Dynamo menée, à Dunkerque, entre le 21 mai et le 4 juin 1940 pour évacuer les troupes alliées. Bilan : 30.000 morts dont 11.000 dans le camp des anti-Nazis. 400.000 soldats britanniques, canadiens, belges et français étaient engagés dans cette bataille alors que l’effectif des troupes du Reich était deux fois plus important. Un carnage. Comme le clame la bande-annonce : « L’espoir est une arme, survivre est une victoire »… À en juger par le trailer, il faut s’attendre à des séquences de combat âpres et violentes et le résultat sera immanquablement comparé à la scène d’ouverture d’Il faut sauver le soldat Ryan, celle du Débarquement, qui sert de mètre-étalon en la matière.

Quand ? 

Dunkerque sortira le 19 juillet en France. Les salles hexagonales, belges et suédoises auront la primeur de ce Nolan millésime 2017 qui sera à l’affiche des cinémas américains et britanniques deux jours plus tard. L’été est-elle la période la plus propice pour découvrir un film de guerre violent, sur la Seconde guerre mondiale ? Un tel choix de programmation en paraît presque risqué. Aussi, si son succès au box-office semble écrit d’avance, reste à savoir dans quelles proportions il cartonnera.

Pourquoi ? 

Pourtant très apprécié dans l’équipe, Christopher Nolan n’avait pas fait l’unanimité à l’occasion de son précédent long-métrage, le fascinant mais interminable Interstellar. Gageons que le réalisateur britannique sera attendu au tournant par le public et la presse, après deux films ayant laissé émerger quelques malheureux signes de sa folie des grandeurs. Mais le genre du « film de guerre » sera-t-elle le plus fédérateur ? Nolan sera-t-il tout aussi à son aise dans un film à portée historique ? Que d’interrogations dont les réponses tomberont l’été prochain.  

 

 




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre