drake-doremus

DRAKE DOREMUS | « A ghost story est un chef d’oeuvre ! »

Pour le plaisir de parler Septième Art, nous soumettons désormais notre Questionnaire de Proust Cinématographique à nos invités cinéma… Le réalisateur de Like Crazy et Equals, Drake Doremus, s’est prêté au jeu, en marge de l’interview exclusive qu’il nous a accordé en pleine post-production de son dernier long-métrage Zoé avec Léa Seydoux et Ewan McGregor, co-produit par Ridley Scott.

Entrée en cinéphilie :  Je dirais Y tu mama tambien (Et… ta mère aussi !) d’Alfonso Cuaron.

Le film « plaisir coupable » : Sans hésiter, La folle histoire de l’espace de Mel Brooks. 

Adoré à l’adolescence : J’aimais beaucoup Traffic de Steven Soderbergh. 

Le classique ennuyeux : Million dollar baby de Clint Eastwood.

Le chef d’oeuvre méconnu : A ghost story de David Lowery. Le film sort bientôt (aux Etats-Unis – ndlr), je vous le recommande chaudement ! (Le film est très attendu par la rédaction qui ne désespère pas de voir un distributeur français l’exploiter dans nos salles

Pleurer à chaque fois : La vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche. 

Mourir de rire à chaque fois : J’ai le droit de répondre à nouveau La folle histoire de l’espace ?

Le film le plus romantique du monde : Eternal Sunshine of the spotless mind de Michel Gondry. Déchirant. 

La Sainté trinité des réalisateurs : Steven Soderbergh, Lars Von Trier et Sidney Pollock.

L’acteur ultime : Anton Yelchin, Ewan McGregor, Nicholas Hoult, Guy Pearce… Et Benicio Del Toro ! 

L’actrice ultime : Felicity Jones, Laia Costa, Kristen Stewart et Léa Seydoux. 

Sur le tournage de EQUALS avec Kristen Stewart

> > > À venir sur Le Bleu du Miroir : un entretien exclusif passionnant avec le réalisateur, revenant sur les tournages de Newness et Zoé, évoquant les difficultés de distribution de ses films en Europe, son rapport à Netflix et bien d’autres confidences…

separateur




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre