still_DieHard5

DIE HARD 5 : UNE BELLE JOURNEE POUR MOURIR

1
Un massacre

JOHN MCCLANE, LE FLIC QUI NE FAIT PAS DANS LA DEMI-MESURE, EST VRAIMENT AU MAUVAIS ENDROIT AU MAUVAIS MOMENT APRÈS S’ÊTRE RENDU À MOSCOU POUR AIDER SON FILS JACK, QU’IL AVAIT PERDU DE VUE. CE QU’IL IGNORE, C’EST QUE JACK EST EN RÉALITÉ UN AGENT HAUTEMENT QUALIFIÉ DE LA CIA EN MISSION POUR EMPÊCHER UN VOL D’ARMES NUCLÉAIRES. AVEC LA MAFIA RUSSE À LEUR POURSUITE ET LA MENACE D’UNE GUERRE IMMINENTE, LES DEUX MCCLANE VONT DÉCOUVRIR QUE LEURS MÉTHODES RADICALEMENT DIFFÉRENTES VONT AUSSI FAIRE D’EUX DES HÉROS QUE RIEN NE PEUT ARRÊTER.

Sale journée pour John McClane.

Cinquième volet des (mes)aventures de John McClane et sa famille (dans le 4 la fille, dans le 5 le fiston), A good day to Die Hard est une suite sans aucune espèce d’intérêt. Film bourrin et écervelé au scénario affreusement inconsistant et à la mise en scène sans imagination, ce nouveau chapitre est une déception en tous points. Si le 4e volet avait déjà été frustrant en comparaison au premier et au troisième épisode, ce dernier opus est un plantage dans les règles de l’art. Bruce Willis débite ses tirades sans conviction et son fiston manque cruellement d’épaisseur. Leur relation contrariée est mortellement clichée. « Je suis en vacances » répète McClane senior en boucle, comme un vieux radoteur. Peut-être aurait-il bien fait d’y rester, en vacances, car ce médiocrissime volet risque bien d’enterrer la franchise. 

JOHN MOORE | ACTION | USA  | 96 MIN | 20 FEVRIER 2013 | BRUCE WILLIS, MARY E. WINSTEAD



8
Poster un Commentaire

avatar
6 Fils de commentaires
2 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
5 Auteurs du commentaire
EXPENDABLES 3 | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMAFLOP FILMS 2013 | LE BLEU DU MIROIR | DE FILMS EN AIGUILLES : CRITIQUES CINEMAFlowWilyrahffred Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Maxlamenace89
Invité
La licence sombre, sombre, sombre… Elle est « enterrée », tu le dis très justement. En même temps avec un gus comme John Moore, fallait s’y attendre. Une vraie frustration.
selenie
Invité
Un gros navet, pour une production de cet acabit c’est assez extraordinaire d’arriver si bas. Rien à sauver… 0/4
ffred
Invité
Ah voilà quelqu’un qui assume sa critique en mettant un 0 ! C’est pas comme certains… 🙂
Flow
Invité
Pourtant l’acteur qui joue le fils est plutôt consistant niveau muscles ^^
Mais t’as raison, une belle bouse !
trackback
[…] Die Hard 5 – John Moore […]
trackback
[…] qu’il faut bien meubler entre deux explosions. Au final, ce Expendables 3 rappelle Die Hard 5 : il se termine lui aussi sur un interminable assaut final d’un immeuble désaffecté. Bombe […]