still_mobius

MÖBIUS

GRÉGORY LIOUBOV, UN OFFICIER DES SERVICES SECRETS RUSSES EST ENVOYÉ À MONACO AFIN DE SURVEILLER LES AGISSEMENTS D’UN PUISSANT HOMME D’AFFAIRES. DANS LE CADRE DE CETTE MISSION, SON ÉQUIPE RECRUTE ALICE, UNE SURDOUÉE DE LA FINANCE. SOUPÇONNANT SA TRAHISON, GRÉGORY VA ROMPRE LA RÈGLE D’OR ET ENTRER EN CONTACT AVEC ALICE, SON AGENT INFILTRÉ. NAÎT ENTRE EUX UNE PASSION IMPOSSIBLE QUI VA INEXORABLEMENT PRÉCIPITER LEUR CHUTE.

Avec son casting international relativement prestigieux et son trailer le vendant comme un thriller d’espionnage racé et complexe dans la lignée des scénarios nolanesques, Möbius veut se donner une allure et une grandeur qu’il n’a pas et n’atteint jamais. Faussement sophistiqué, le long-métrage de Eric Rochand transpire la production européenne qui se veut simili-hollywoodienne, s’offrant même la présence d’un acteur emblématique (Tim Roth) pour camper le bad-guy au coeur de l’intrigue. Malheureusement, les acteurs – Roth inclus – sont livrés à eux-mêmes dans des rôles bien peu subtils. Si Rochand réussit modérément le versant espionnage de son film, celui-ci semble beaucoup plus maladroit dans la romance. Les séquences d’intimité entre Alice et Gregory frôlent parfois le ridicule. Les deux comédiens, qui ne s’en sortent pas si mal sur l’ensemble du film, sont enfermés dans des séquences minimalistes et inconfortables. A plusieurs reprises, au lieu d’être envoûté par cette histoire d’amour fusionnel que Rochand essaie de lui vendre, le spectateur se prendrait presque à pouffer ou bailler devant les orgasmes de cette pauvre Cécile de France. Möbius serait-il au final un téléfilm version deluxe ? Tout porte à le croire. L’emballage est attrayant mais le produit à l’intérieur est décevant. 




2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Wilyrahselenie Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
selenie
Invité
j’ai beaucoup aimé, sensuel et intrigue qui tient la route mais j’ai eu beaucoup de mal à croire à une équipe russe !… 3/4