still_les_infideles

LES INFIDÈLES

5
Très inégal

L’infidélité masculine et ses nombreuses variations, vues par sept réalisateurs. 

Découvert au cinéma plus d’un mois après sa sortie, le film collectif Les infidèles dont Jean Dujardin et Gilles Lellouche sont les initiateurs et acteurs principaux, est une réussite mitigée et inégale. Tantôt crétin ou trash, parfois plus mélancolique et cynique, ce film à sketchs amuse autant qu’il déconcerte. Il est difficile de se faire une opinion générale tant le film manque de cohérence, chaque segment se différenciant des autres.

Deux parties se détachent néanmoins avec évidence : celles de Michel Hazanavicius (le Séminaire) et de Emmanuelle Bercot. Le réalisateur récemment oscarisé réalise un segment terriblement mélancolique voire pathétique – dans le sens premier du terme. Son personnage, incarné par un Jean Dujardin surprenant de justesse, dégage une solitude existentielle particulièrement pesante. On le retrouve également très touchant dans le segment qu’il partage avec son épouse (à la ville et à l’écran) Alexandra Lamy, elle aussi surprenante de justesse. Si les deux acteurs sont aussi impeccables c’est peut-être également grâce à l’écriture et à la mise en scène subtiles d’Emmanuelle Bercot qui suit ce couple qui se déchire après une question anodine qui va conduire à des révélations déchirantes. Au petit matin, elle saura se contenter de filmer les regards et les non-dits avec beaucoup de finesse plutôt que de tomber dans une conclusion bavarde et maladroite. 

Les autres segments sont en revanche beaucoup plus dispensables et prévisibles. Parfois divertissants mais souvent vulgaires, avec son palette de lieux communs et sa lourdeur potache un brin lassante. La séquence des « Infidèles anonymes » sera même carrément grossière, tout comme la conclusion de ce film qui ne va finalement pas plus loin que la farce stupide.  

COLLECTIF | FRANCE | 109 MIN | 29 FÉVRIER 2012 | JEAN DUJARDIN, GILLES LELLOUCHE, ALEXANDRA LAMY




0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Phil Siné
8 années il y a

pas très folichon en effet… 😉

neil
8 années il y a

Un film inégal, en effet. Mais j’avoue que la séquence des Infidèles anonymes m’a quand même fait rire, tandis que j’ai trouvé la dernière d’une vulgarité inutile et ridicule.

trackback
7 années il y a

[…] LES INFIDELES, de Jean Dujardin & Gilles Lellouche […]

Bruno31100
Bruno31100
6 années il y a

on se marre graveleux !! un ti coup de quéquette par ci, un autre par là; la meilleure scène? le collé serré aux urgences (fallait oser)

4
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x