featured_Amant-double-renier-vacth

L’AMANT DOUBLE

POUR / CONTRE

Chloé, une jeune femme fragile, tombe amoureuse de son psychothérapeute, Paul. Quelques mois plus tard, ils s’installent ensemble, mais elle découvre que son amant lui a caché une partie de son identité.

La double-critique.

POUR – Après le plus posé, mais non moins bouleversant, Frantz, François Ozon revient à son goût habituel pour la subversion avec un thriller érotico-psychanalytique aux allures délibérées de série B. Le réalisateur n’hésite pas à aller dans l’outrance ou à provoquer gratuitement (une constante dans son cinéma) avec une trame too much pour être crédible. L’Amant double est un excellent thriller parfaitement mené, capable de perturber et maintenir son spectateur en haleine du début à la fin. Derrière sa malice cynique, le film livre plusieurs niveaux de lectures. L’Amant double peut se voir comme une métaphore psychanalytique, Ozon sondant la duplicité des êtres, leur part d’ombre, leurs pulsions inconscientes, leur rapport à la domination et à la soumission. Ou encore comme une plongée troublante au cœur de multiples troubles psychiatriques, du dédoublement de personnalité à la schizophrénie, en passant par la dépression. Pour peu que l’on accepte d’ouvrir son regard sur le film, et de le dédoubler, L’Amant double se révèle être un film de genre aussi retors qu’intriguant. – F.G. / F.R.

CONTRE – Porteur de bien des promesses sur le papier, le projet de François Ozon échoue tristement à l’écran en peinant à incarner ses personnages dans un film croulant sous ses (trop) nombreuses références. Librement adapté d’un roman de Joyce Carol Oates, L’Amant Double rappelle évidemment le cinéma de Brian de Palma ou de David Cronenberg sans parvenir à en approcher le trouble et la puissance d’évocation. Ici, rien de (vraiment) dérangeant si ce n’est un réalisateur qui semble se prendre beaucoup trop au sérieux pour séduire. Au mieux, son film indiffère profondément, au pire, il fait rire, enserré dans des idées de mise en scène ratées et un scénario faussement intelligent. L’épouvantable prestation de Marine Vacth achève de parasiter ce qui méritait d’être sauvé dans cet exercice de style qui n’a visiblement pas convaincu le jury. – C.B. / T.P. 

L’AMANT DOUBLE – France – Thriller, érotique. Sortie en salle : 26 mai 2017. Réalisé par : François Ozon. Avec : Jérémy Renier, Marine Vacth.. Durée : 107 minutes.

 




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de