ocean’s 8 critique

OCEAN’S 8

Vain

Debbie Ocean réunit un gang de 8 femmes pour perpétuer un casse au Met Gala de New York.

Redondance faussement féministe.

Après visionnage, une seule assertion s’impose : les femmes méritent mieux que ça. Dans une temporalité post #MeToo/Weinstein, les tentatives d’Hollywood pour mettre en avant les femmes font plus état d’une hypocrisie marketing que d’une réelle prise de conscience. En tant qu’homme il est toujours délicat de manipuler ces questions tout en y trouvant la légitimité adéquate, mais Ocean’s 8 nous y oblige par un agacement cyclique qui ne démarre pas de lui (Tomb Raider, Jurassic World : Fallen Kingdom, etc.).

Accumulant les clichés dans un scénario mou et sans aucune saveur, Ocean’s 8 agace dans sa propension à ne proposer en guise de personnages qu’un ensemble d’archétypes. De la femme star, à la voleuse courant après une vengeance de cœur ; de la hackeuse sans dialogues à la styliste cabotine ; rien ne va. Dans le meilleur des cas, on soulignera l’excellence des actrices (Sandra Bullock, Cate Blanchett, Anne Hathaway…) encore une fois sous exploitées, dans le pire, on leur reprochera d’avoir accepté de servir une fausseté d’intention à peine cachée des studios. La réalisation sera passée sous silence pour faire écho au vide dont elle est constituée, sa seule audace étant les split-screens qui font déjà la marque de la saga.

Au-delà d’un résultat qui se laisse regarder d’un œil distrait et qui vous accompagnera avec tendresse un dimanche soir sur TF1, la redondance de l’ensemble du processus de création/production au sein de ces produits toujours plus formatés semblent ériger le flegmatisme comme mantra questionnant constamment la place de la critique. Doit-elle alors continuer avec véhémence à pointer du doigt les carences d’un système qui se terre dans les limites créatives de son système financier ? Ou, au contraire, se contenter d’une ignorance polie ? Ocean’s 8 pose ces questions sans chercher à y répondre, comme tant d’autres avant lui.

La fiche
ocean's 8 affiche

OCEAN’S 8
Réalisé par Gary Ross
Avec Sandra Bullock, Cate Blanchett, Anne Hathaway…
Etats-Unis – Comédie

Sortie : 20 juin 2018
Durée : 110 min




Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des