featured_Call-me-by-your-name

CALL ME BY YOUR NAME | Une romance hors-du-temps déjà enivrante

QUI ?

Ces derniers mois, Luca Guadagnino est le metteur en scène italien qui monte dans les hautes sphères du cinéma international. Exit pour quelques temps les Paolo Sorrentino, Nanni Morretti ou Matteo Garrone, le réalisateur palermitain fait oublier tous ses compatriotes depuis la diffusion de Call Me by Your Name au festival de Sundance en janvier dernier.

Après avoir collaboré il y a deux ans avec le quatuor de star Fiennes-Swinton-Schonaerts-Johnson dans A Bigger Splash, Luca Guadagnino tourne à nouveau avec des célébrités américaines. Son nouveau long-métrage est, en effet, porté par Armie Hammer et Timothée Chalamet mais aussi Michael Stulhbarg. Parmi le casting, deux françaises se sont également incrustées à leurs côtés : Amira Casar et Esther Garrel.

QUOI ?

Call Me by Your Name raconte la rencontre entre un jeune homme de 17 ans, Elio, et un universitaire américain de 24 ans et ami de ses parents, Olivier, lors de leurs vacances d’été sur la Riviera italienne. D’abord distant l’un de l’autre, les deux hommes vont créer une véritable complicité au fil de leur séjour. Un rapprochement qui va finalement se transformer en romance estivale dans cette Italie des années 80.

QUAND ?

Acclamé par la critique et le public depuis sa projection en avant-première mondiale à Sundance en janvier 2017, le long-métrage ne cesse de parcourir les festivals du monde entier : Berlin en février, Sidney en juin, Toronto début septembre, San Sebastian fin septembre, Londres mi-octobre…

Sa sortie au Royaume-Uni est prévue pour le 27 octobre prochain et un mois plus tard, le 24 novembre, aux Etats-Unis. En France, il faudra patienter jusqu’au 28 février 2018 pour le découvrir en salle.

POURQUOI ?

A l’image de sa bande-annonce envoûtante et apaisante, Call Me by Your Name s’annonce comme une romance hors-du-temps, douce et enivrante. Une parenthèse sentimentale poétique et aérienne particulièrement salvatrice à l’ère des blockbusters bourrin et brut de décoffrage.

De plus, avec une réception critique aussi unanime, le long-métrage de Luca Guadagnino est considéré comme l’un des grands favoris pour la prochaine cérémonie des Oscars. À ne pas manquer donc…

> > > Lire aussi : notre critique du film




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de