Woody-Allen-Timothee-Chalamet-et-Elle-Fanning

WOODY ALLEN | Fin de carrière pour le cinéaste ?

Et si la carrière de Woody Allen se terminait après Wonder wheel et A rainy day in New-York ? Suite au nouveau témoignage de Dylan Farrow, à qui l’on semble enfin accorder davantage d’attention et de crédit, plusieurs comédiens de son dernier long-métrage tout juste bouclé (Rebecca Hall, Timothée Chalamet…) ont décidé de reverser leur cachet à l’association Time’s up et ont déclaré regretter leur choix d’avoir tourné sous la direction de l’homme accusé d’attouchements sexuels. D’autres comédiens historiques leur embrayent le pas, comme Greta Gerwig, Ellen Page ou Colin Firth, annonçant qu’ils ne tourneraient plus jamais avec le réalisateur du mythique Annie Hall.

 

Depuis l’affaire Weinstein, il n’y a plus de place à l’indulgence ou au silence. Le surpuissant producteur est désormais de l’histoire ancienne et ne retravaillera plus jamais dans l’industrie du cinéma après avoir purgé une éventuelle peine juridique. Woody Allen fera-t-il face à ses accusations ? Nous ne sommes pas ici pour évoquer la question mais il se pourrait bien que les producteurs se détournent du prolifique réalisateur, ne souhaitant plus être associé(s) de près ou de loin à un homme accusé d’agression sexuelle par sa fille adoptive.

Flop retentissant pour Wonder wheel aux USA

À quelques jours de la sortie de Wonder wheel, que Mars films (le distributeur français) a très peu montré à la presse – peu certain de la qualité du long-métrage ou fébrile face aux polémiques de ces dernières semaines ? -, on peut légitimement se demander si A rainy day in New-York trouvera le chemin des salles françaises et, si c’est le cas, s’il ne sera pas boudé par le public. Fin janvier, la comédie noire avec Kate Winslet et Justin Timberlake débarquera sur les écrans et quelques conclusions pourront être tirées quant à la réaction des français. Aux Etats-Unis, le film a timidement atteint le million de dollars sur le territoire, ce qui constitue un flop retentissant. Dans le pays de l’Oncle Sam, il n’y a plus aucune indulgence avec les célébrités accusées de ces agissements, mais l’hexagone réagira-t-il de la même façon ?

Alors que la présomption d’innocence est de mise, la réputation de l’homme est désormais atteinte pour de bon et il ne parait pas impossible d’imaginer que A rainy day in New-York sera bien le dernier film du réalisateur et que Wonder wheel soit le dernier à bénéficier d’une exploitation en salle. Progressivement lâché par ses comédiens historiques, il est fort à parier que les investisseurs et exploitants se détournent à leur tour, ne voulant probablement pas prendre de risque(s). Et on les comprend.

Mise à jour : Playlist annonce que Amazon Studios (qui détient les droits d’exploitation du film) envisage de faire l’impasse sur la sortie en salle selon l’évolution de l’affaire. Et les dernières nouvelles évoquent une parenthèse prolongée pour Woody Allen. Une coupure qui a des allures de retraite forcée.

 




Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des