featured_UMHDT

UNE MERVEILLEUSE HISTOIRE DU TEMPS

6
Assez bon mélo

1963, en Angleterre, Stephen, brillant étudiant en Cosmologie à l’Université de Cambridge, entend bien donner une réponse simple et efficace au mystère de la création de l’univers. De nouveaux horizons s’ouvrent quand il tombe amoureux d’une étudiante en art, Jane Wilde. Mais le jeune homme, alors dans la fleur de l’âge, se heurte à un diagnostic implacable : une dystrophie neuromusculaire plus connue sous le nom de maladie de Charcot va s’attaquer à ses membres, sa motricité, et son élocution, et finira par le tuer en l’espace de deux ans. Grâce à l’amour indéfectible, le courage et la résolution de Jane, qu’il épouse contre toute attente, ils entament tous les deux un nouveau combat afin de repousser l’inéluctable. Jane l’encourage à terminer son doctorat, et alors qu’ils commencent une vie de famille, Stephen, doctorat en poche va s’attaquer aux recherches sur ce qu’il a de plus précieux : le temps.

Vaincre le temps.

En racontant le destin de l’un des hommes les plus importants du 20e siècle, le scientifique Stephen Hawking, James Marsh (Shadow Dancer, Red Riding TrilogyLe Funambule) avait entre les mains un potentiel biopic passionnant. Toutefois, son matériau de départ n’étant pas le travail éblouissant du théoricien mais bien le roman de son épouse, Jane Hawking, le film serait donc plus orienté autour de leur histoire d’amour que des découvertes époustouflantes réalisés par celui que le grand public a connu en fauteuil roulant.

Ainsi, Une merveilleuse histoire du temps table plutôt sur la romance et le mélodrame. Si cela pourra frustrer certains spectateurs, s’étant déplacés pour en apprendre davantage sur les avancées scientifiques qu’Hawking aura permis, ce biopic reste malgré tout un divertissement plutôt agréable à suivre en dépit de ses élans sentimentaux typiques des films à Oscar. En cette période de récompenses, les solides prestations d’Eddie Redmayne (remarquable) et Felicity Jones (l’attachante comédienne de Like Crazy et Breathe In) ne manqueront pas d’être distinguées voire célébrées – le comédien ayant déjà reçu plusieurs prix pour son incarnation bluffante du physicien handicapé.  

Sortant presque simultanément avec Imitation Game, ayant mis à l’honneur l’histoire méconnue du génial mathématicien Alan Turing, Une merveilleuse histoire du temps permet de découvrir le parcours de cet homme brillant ayant livré bataille avec le temps, au sens propre comme au figuré. De plus, si vous fondez facilement devant une belle histoire d’amour, ce mélo plutôt soigné devrait faire mouche. Les autres, moins enclin à l’émotion, resteront plus de marbre.  

La fiche

thb_UMHDT

UNE MERVEILLEUSE HISTOIRE DU TEMPS
Réalisé par James Marsh
Avec Eddie Redmayne, Felicity Jones, Tom Prior…
Grande-Bretagne – Drama, Romance, Biopic
Sortie en salle : 21 Janvier 2015
Durée : 123 min




2
Poster un Commentaire

avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
JUPITER ASCENDING | Critique du filmhttp://www.traildesraidsdingues.fr Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
http://www.traildesraidsdingues.fr
Invité
C’est passionnant de te lire !
trackback
[…] de détruire le peu d’estime qu’il avait su gagner via sa bluffante prestation dans le biopic sur Hawking, tandis que Douglas Booth paraît plus insipide que […]