featured_Un-peu-beaucoup-aveuglément

UN PEU, BEAUCOUP, AVEUGLÉMENT

4
Juste regardable

Lui est inventeur de casse-têtes. Investi corps et âme dans son travail, il ne peut se concentrer que dans le silence. Elle est une pianiste accomplie et ne peut vivre sans musique. Elle doit préparer un concours qui pourrait changer sa vie. Ils vont devoir cohabiter sans se voir…

Au pied du mur.

Le pitch d’Un peu, beaucoup, aveuglément est plutôt accrocheur avec ce concept de romcom sur fond de cohabitation à l’aveugle. Sans prétention mais aussi sans ambition, ce premier long-métrage de Clovis Cornillac s’assume comme une comédie gentillette aux ficelles énormes et aux défauts de fabrication flagrants. 

Quelques gags sympathiques, deux-trois idées amusantes, mais pas grand chose de plus à se mettre sous la dent, la faute à des comédiens aussi lisses que médiocres et à un scénario cousu de fil blanc qui n’établira aucun véritable suspens quant à son issue. Un peu, beaucoup, aveuglément déroule son programme comme l’on conduit un monospace, proposant au spectateur un visionnage paresseux et facile. Résultat, ce premier essai se déguste comme une sucrerie, vite ingurgitée et rapidement oubliée. 

La fiche

thb_UPBA

UN PEU, BEAUCOUP, AVEUGLÉMENT
Réalisé par Clovis Cornillac
Avec Clovis Cornillac, Mélanie Bernier, Lilou Fogli
France – Comédie, Romance
Sortie : 6 Mai 2015
Durée : 90 min




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de