still_Osage

UN ÉTÉ À OSAGE COUNTY

4
Moyen

En famille, on se soutient. En famille, on se déchire… Suite à la disparition de leur père, les trois filles Weston se retrouvent après plusieurs années de séparation, dans leur maison familiale. C’est là qu’elles sont à nouveau réunies avec la mère paranoïaque et lunatique qui les a élevées. A cette occasion, des secrets et des rancœurs trop longtemps gardés vont brusquement refaire surface…

Family drama

Directement adapté de la pièce de théâtre américaine August : Osage County par l’auteur Tracy Letts, le film de John Wells fait partie des films en compétition aux prochains Academy Awards. Une nouvelle fois nominée (la 19e citation de sa carrière), la grande Meryl Streep était sur Paris hier soir pour présenter le film au public français, qui a su lui réserver l’accueil particulièrement respectueux et chaleureux que la comédienne méritait. 

Cela ne surprendra d’ailleurs personne d’apprendre qu’elle est une nouvelle fois irréprochable, campant une mère de famille lunatique (et addict aux médicaments) dont le mari vient subitement de disparaître. Alors que la famille rapplique, dont les trois filles, plusieurs nouvelles vont venir bouleverser le fragile équilibre de cette famille dysfonctionnelle. Cette réunion aura des conséquences indélébiles sur l’histoire de chacun alors que plusieurs secrets éclatent au grand jour en même temps que les disputes et les règlements de compte. Amertume, rancoeur et cynisme seront au menu des repas familiaux. 

Le passage des planches au grand écran est souvent un virage délicat à appréhender. Traitant certains sujets plutôt sensibles, c’était à un pari risqué. En s’entourant d’une ribambelle d’acteurs confirmés (la liste est longue), John Wells a mis le maximum de chances de son côté. Tous irréprochables, ils portent avec justesse leurs personnages, même lors des scènes les plus intenses. Pas grand chose à reprocher de ce côté-là : tout le monde a son quart de gloire et sa scène phare. Si les égos ont été bien gérés et qu’on saluera pour la direction d’acteurs, on regrettera en revanche de voir que la transition théâtre/cinéma n’a pas été complètement réussie. Donnant trop souvent l’impression d’être monté comme une pièce où changent les décors (et les personnages) et se succèdent les différents actes, Un été à Osage County ne convainc jamais complètement.  

still_Osage2

Il faut dire qu’Osage County est un film peu aimable. Par son sujet et son ton tout d’abord, mais également par sa pléiade de situations rocambolesques, de confrontations et de révélations. Cette dramédie familiale réussit sa dimension comique mais le versant dramatique parait plus laborieux malgré ses solides interprètes. On peine à avaler certains rebondissements qui remettent en cause la crédibilité de l’intrigue (au bout d’un moment, la coupe est pleine). Heureusement, les dialogues sont aiguisés et les acteurs font remarquablement leur travail – la pilule passe ainsi mieux. Il reste néanmoins plutôt difficile de s’attacher à ces personnages à l’exception du tandem formé par Benedict Cumberbatch et Julianne Nicholson.

Un été à Osage County amuse autant qu’il fait grimacer, mais le film vaudra éventuellement le détour pour apprécier un casting trois étoiles et quelques scènes grinçantes.

La fiche
thb_BlackCoal

UN ETE A OSAGE COUNTY
Réalisé par John Well
Avec M. Streep, J. Roberts, E. McGregor, B. Cumberbatch, A. Breslin…
Etats-Unis – Comédie, Drame
26 février 2014
Durée : 121 min




1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
dasola Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
dasola
Invité
Bonjour Wilyrah, malgré le « casting », le film ne me tente pas du tout, du tout. Ce que montre la BA m’a paru lourdingue. Bonne après-midi.