still_triplealliance

TRIPLE ALLIANCE

2
Mauvais

Carly découvre que son nouveau petit ami Marc est un imposteur, lorsqu’elle rencontre accidentellement sa femme, Kate. Carly va se prendre d’affection pour elle, et leur improbable amitié va se renforcer encore un peu plus lorsqu’elles réalisent que Marc les trompe toutes les deux avec une autre femme, Amber.

L’épouse bafouée, la maîtresse abusée et la bimbo revancharde

Après la romcom culte N’oublie jamais portée par le couple McAdams-Gosling, le fils de l’illustre John Cassavetes avait enchaîné avec un mélo franchement pathos (Ma vie pour la tienne, avec Cameron Diaz). Presque cinq ans après cet échec artistique, le réalisateur retrouve la comédienne pour une comédie potache dans la lignée de Sex & the city (pour la bande de copines) et Mes meilleures amies (pour l’humour pipi-caca affligeant). 

Si Nick Cassavetes marche sur les plates-bandes de Judd Apatow, il lui emprunte également son épouse (Leslie Mann) à qui il confie l’un des rôles principaux. L’actrice, très drôle dans 40 ans mode d’emploi, retrouve de nouveau un rôle d’housewife désespérée mais se révèle moins convaincante dans la peau de ce personnage trop caricatural. Si certaines pitreries ou gaffes nous amuseront, la plupart seront trop exaspérantes pour déclencher l’hilarité recherchée. Quant à Cameron Diaz, si on reste loin de son inoubliable Mary à tout prix, on constate que la comédienne est toujours à son aise dans ce registre – même si nous l’avions préféré dans le sous-estimé Cartel. Enfin, pour compléter le trio, les producteurs ont choisi une « bombasse » bien mise en avant sur les affiches (en dépit d’un faible temps passé à l’écran) pour s’attirer une audience masculine. Face à elles, c’est un Nicolaj Coster-Waldau bien trop cabotin qui incarne le mari infidèle et menteur. On l’a connu bien plus inspiré et machiavélique dans la série Game of Thrones… On s’interrogera enfin sur les choix de certains seconds rôles franchement navrants : que vient notamment faire la pintade Nicki Minaj ? 

Que vaut donc cette comédie de filles en quête de vengeance ? Pas grand chose. Si quelques rires s’échapperont occasionnellement du fait de quelques blagues faciles mais efficaces, on regrettera que Triple Alliance ne tombe trop souvent dans la facilité et la grossièreté. Une grosse croûte franchement dispensable qui confirme que les américains sont parfois aussi peu inspirés que les français

La fiche

thb_TripleAlliance

TRIPLE ALLIANCE
Réalisé par Nick Cassavetes
Avec Cameron Diaz, Leslie Mann, Kate Upton…
Etats-Unis – Comédie poussive
18 Juin 2014
Durée : 109 min




2
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
тном ряиMutio Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Mutio
Invité
Mutio
Bonjour,

Juste une petite correction grammaticale, revancharde s’écrit avec un a et non un e. Sinon je suis d’accord , même pas besoin de voir le film pour imaginer le nanard. N’est pas Judd Apatow qui veut.