featured_Spy

SPY

5
Passablement drôle

Susan Cooper est une modeste et discrète analyste au siège de la CIA. Héroïne méconnue, elle assiste à distance l’un des meilleurs espions de l’agence, Bradley Fine, dans ses missions les plus périlleuses. Lorsque Fine disparaît et que la couverture d’un autre agent est compromise, Susan se porte volontaire pour infiltrer le redoutable univers des marchands d’armes et tenter d’éviter une attaque nucléaire… 

Permis de rire.

Contrairement à ce que peut laisser suggérer son affiche, Spy n’est pas à proprement parler une parodie de James Bond mais plutôt son contre-pied comique. Et alors que Jude Law et Jason Statham occupent les trois quarts de l’espace promotionnel, la véritable star du film est une femme. Et pas n’importe laquelle : Melissa McCarthy, comédienne au physique atypique – sorte de pendant féminin de Ricky Gervais période David Brent – et à l’énergie débordante que Paul Feig avait déjà fait tourner dans Mes Meilleures Amies, avant de la retrouver 2 ans plus tard pour Les Flingueuses, dans lequel elle partageait l’affiche avec Sandra Bullock. Aujourd’hui, même si McCarthy apparaît comme l’un des visages incontournables de la comédie américaine, Spy est le tout premier film qui lui est entièrement dédié.

S’il faut remercier Paul Feig de nous proposer quelque chose de différent dans l’univers de la comédie US contemporaine, il ne parvient à éviter cette fâcheuse et classique déviance vers le mauvais goût et la vulgarité – déjà un défaut insupportable de Mes meilleurs amies. Mais celui-ci a aussi la bonne idée d’avoir opté pour une action girl – à la silhouette rondouillarde – face à une bad-girl pestouille incarnée par la délicieuse Rose Byrne. Girl-power serait-on tentés de dire, alors que Jason Statham se ridiculise dans un rôle d’agent secret mythomane, offrant au passage son lot de tirades hilarantes. Les femmes prennent le pouvoir, et quoiqu’on en pense, cela apporte un petit vent de fraîcheur à un cinéma hollywoodien qui en manque franchement. On regrettera juste que Feig n’ait pas apporté le même soin à l’écriture de son film.

Côté intrigue, c’est un peu chaotique – on sent que la prod a clairement misé sur l’humour. Cela fonctionne, parfois voire même souvent, mais cet actioner comique part un peu dans tous les sens, entre rebondissements grotesques, gags tirés par les cheveux et course-poursuites classiques mais efficaces. Certaines vannes font mouche, d’autres tombent clairement à plat au milieu d’un scénario d’espionnage plutôt poussif – ce qui handicape occasionnellement ce film se revendiquant frais et anti-sérieux.

Alors que l’énergie de Melissa McCarthy, si communicative, et l’arsenal déployé par Paul Feig réussissent à amuser le spectateur, celui-ci ne pourra éviter de ressentir un certain ennui inévitable face à une comédie drôle mais bancale.

Florent D. / тном ряи

La fiche

thb_Spy

SPY
Réalisé par Paul Feig
Avec Melissa McCarthy, Jason Statham, Jude Law…
Etats-Unis – Comédie, Action
Sortie en salle : 17 Juin 2015
Durée : 120 min




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de