still_SB3

SPRING BREAKERS

8
Tripant

Pour financer leur spring-break, quatre filles aussi fauchées que sexy décident de braquer un fast-food. Et ce n’est que le début… Lors d’une fête dans une chambre de motel, la soirée dérape et les filles sont embarquées par la police.

Haut en couleurs

En 2011, Drive avait déconcerté de nombreux spectateurs venus voir un énième produit dérivé de la navrante franchise Fast and Furious. Ayant créé le buzz (plus que légitimement), le film a tout de même trouvé son public et a été adoubé tant par la presse que par les spectateurs – pas ceux qui étaient venus voir un film d’action bourrin, bien évidemment. Il se pourrait bien que Spring Breakers ait le même destin. On lui souhaite, en tout cas, le même succès en France, où il était présenté hier soir en exclusivité mondiale.

Harmony Korine (auteur de Kids et Ken Park, dirigés par son comparse Larry Clark) était hier dans la capitale pour présenter au public français son dernier long-métrage avec un casting des plus surprenants. En effet, celui-ci a débauché deux jeunes actrices toutes deux sorties des productions Disney. De nombreuses fans (qui a dit groupies hystériques ?) s’étaient rendues en masse au Grand Rex pour apercevoir ses idoles qui tapissent les murs de leur chambre à coucher. Je n’ai heureusement pas eu à supporter un tel capharnaüm puisqu’un cinéma des Halles proposait lui aussi une projection mais avec la seule présence – plus que suffisante – du réalisateur. Celui-ci, connu pour ses excentricités, n’a pas dérogé à sa réputation et nous a promis une projection digne d’un grand trip sous acides. Je n’avais consommé aucun produit illicite hier et j’ai pourtant été complètement embarqué dans ce qui s’annonce comme l’un des chocs de l’année cinématographique.

Spring Breakers vous plonge dans la vacuité et la débauche. Spring Breakers vous emporte dans un tourbillon sensoriel. Spring Breakers est le délire d’un cinéaste terriblement doué qui n’a jamais froid aux yeux. Harmony Korine n’a pas peur du ridicule lorsqu’il choisit de réunir à l’écran deux teen-starlettes que sont Selena Gomez et Vanessa Hudgens pour les balancer en pleine Floride décadente. Il n’a pas non plus peur du ridicule lorsqu’il transforme James Franco en gangsta sentimental qui ouvre son cœur sur un morceau de pop ringarde – séquence tout simplement géniale. Korine ne s’embarrasse pas non plus lorsqu’il s’agit d’ôter les vêtements de son épouse, qui se prendra d’ailleurs une balle quelques minutes plus tard. Korine c’est un peu Gregg Araki et Larry Clark réunis, il ne recule devant rien.

Il transforme un scénario très minimaliste en pur plaisir cinématographique. Comme pour Drive, le spectateur embarquera (ou non) pour 90 minutes d’une expérience visuelle, sonore et musicale (la pop cheesy, bien employée, ça passe niquel), ressortira hyper enthousiasmé ou plutôt sceptique et se souviendra assurément plusieurs semaines après de ce visionnage haut en couleurs. Enfin, comme pour le long-métrage de Nicolas Winding Refn qui bénéficiait également de la partition sonore de Cliff Martinez, il est quasi-certain que Spring Breakers figurera sur le podium de l’année 2013.  

SPRING BREAKERS

RÉALISÉ PAR HARMONY KORINE

USA – 92 MIN – DRAMA, COMEDIE

AVEC JAMES FRANCO, SELENA GOMEZ

6 MARS 2013




30
Poster un Commentaire

avatar
18 Fils de commentaires
12 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
15 Auteurs du commentaire
HushR3nardChonchonVynchffred Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Maxlamenace89
Invité
Ah oui carrément… C’est que ça donne envie maintenant cette critique 🙂
Wolvy128
Invité
Et bien je ne m’attendais vraiment pas à une telle note de ta part pour ce film, ta critique attise méchamment ma curiosité. J’avais déjà envie de le voir au départ mais là encore plus 😉
wildgunslinger
Invité
J’avais déjà envie de le voir pour des raisons inavouables.
Maintenant, j’ai aussi envie de le voir pour des raisons purement cinématographiques.
Flow
Invité
Oh tu l’a déjà vu !!!! La chance !!!!! On s’en fout du cinéma, vive les seins et les beaux culs !!!! :O
film streaming
Invité
je l’attend avec impatience, rendre un peu vulgaire les filles de Disney ça me va.
mistergoodmovies.net
mymp
Invité
Bof, plutôt déçu malgré une vraie envie de cinéma, limite de trip. Mais je suis resté pas mal extérieur à tout ça en fait, jamais dans le truc. Ton engouement est suspect (allez, dis-le que t’as pris ton pied uniquement sur Selena en bikini !).
Squizzz
Invité
J’ai également pensé à Drive en regardant le film. On y retrouve la même épuration scénaristique et une écriture essentiellement par l’image et le montage.
Tom Left
Membre
Je n’ai pas ressenti le même engouement en sortant. C’était un peu comme un flottement. Il y avait des scènes absolument géniales (Britney, si tu me vois!), mais aussi quelques longueurs. Mais la plastique (pas que celle du film!!!) est absolument sublime par contre!
selenie
Invité
Non moi je dis non à ce nanard qui repose essentiellement sur du racolage facile et dont la profondeur repose sur des prétexte aussi fumeux que le talent supposé de Harmony Korine… 0/4
Tom Left
Membre
Of course! 😉
selenie
Invité
Franchement pour moi c’est clair… La moitié du film sont des plans et des scènes au ralentis sur les corps charnus et/ou charnels de la gent féminine. ce n’est pas désagréable en soi mais ça démontre que le film est creux et qu’il fallait remplir le vide avec ce qu’il y a de plus facile…
ffred
Invité
…ou non…
Vynch
Invité
Vynch

Tu m’avais donné envie de le voir après ta critique et comme toi j’ai vraiment bien kiffer drive et je dois dire que j’ai les 90 minutes bien plus longue que les 2h45 de  » the hobbit  » ou des trois LOTR en version longue réunis, pourtant tu me connais, tu sais que j’aime tous ce ptits culs ^^ , j’aime quand ça parle de gangster mais là il m’a fallu beaucoup de 2nd , 3eme , 4eme (etc. jusqu’au N ième) degré pour apprécier un minimum ce film …ou pas. J’ai trouver james franco d’un grotesque et d’une incrédibilité… Lire la suite »

Vynch
Invité
Vynch
erratum: …trouvé les 90min….
Vynch
Invité
Vynch

Ce n’est pas la promo ni la pauvre BA que j’ai du voir 6 mois avant la sortie du film qui m’ont dis va voir absolument ce film mais car j’aime posé mon derrière dans les salles obscures et regarder différent types de film. De plus j’adore les films de gangsters et justement ça déconstruction du mythe du gangster ne m’a pas laisser de coté, elle m’a passablement énervé, et si je fais un parallèle avec la cuisine quand un grand chef déconstruit une recette, un plat il aboutit sur qlq chose de différent mais on retrouve les saveurs originales,… Lire la suite »

Chonchon
Invité
Oups. J’étais très curieuse de ce film car Harmony Korine est en effet un réalisateur très particulier et j’avais bien aimé Kids. Mais là… ce qui me gêne, c’est que vous ne parlez que des nanas à poil dans le film… En tant que femme, du coup, ça me déçoit énormément que le corps de la femme soit encore et encore montré comme un objet de convoitise et de concupiscence… Si c’est ça, je ne le regarderai pas. Au moins, voit-on James Franco à poil ?
R3nard
Invité
R3nard
Je me demandais bien ce que valait ce film… et bien après visionnage…pas grand chose.
Ah ca ils ont bien aimé le dire « Spring breaks » tout au long du film…ca en devient limite enervant….vu la prouesse du scénario.

Je m’attendais plus à un film bcp moins ados mais bon.

A passer et à oublier

trackback
[…] 2 / Spring Breakers […]
Hush
Invité
Vous avez d’autre film a proposer dans le genre de Drive et Spring Breakers ? J’ai totalement été sensible à ces deux films, pour moi ça a vraiment été un vrai plaisir visuelle/sonore mais aussi émotionnelle. (La scene au piano dans Spring Breakers notamment)