355060-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

SOUVENIR

4
Superficiel

Une chanteuse oubliée, qui a autrefois participé à l’Eurovision, rencontre un jeune boxeur qui va la convaincre de tenter un come-back. 

Artificiel.

Souvenir arrive en salle comme une gourmandise de Noël. Isabelle Huppert, ici, serait la liqueur de cerise lovée dans son (appartement aux murs) chocolat. Sans elle, le film de Bavo Defurne n’aurait assurément pas la même saveur, douce-amère. Peu importe que l’on ait du mal à croire en son personnage d’ex-gloire de l’Eurovision reconvertie dans la charcuterie, on comprend vite que le réalisme n’a qu’un rôle infime à jouer. C’est voulu : les décors ont l’air banals mais il se dégage d’eux une séduisante artificialité.

Souvenir est une histoire de come-back narrée comme un conte, avec Kevin Azaïs en prince charmant. Hélas, le programme se révèle sans grande surprise et les émotions peinent à transpercer le vernis de superficialité qui recouvre chaque plan. On sent que Bruno Defurne a été aussi bien influencé par les comédies de l’âge d’or hollywoodien que par les mélos de Douglas Sirk, mais ces oeillades vers ces classiques aboutissent surtout à une oeuvre anachronique plutôt qu’intemporelle. Comme l’est la chanson phare du film composée par Pink Martini, Joli garçon. Ce Souvenir aurait gagné à pousser le curseur plus loin dans l’esthétique kitsch et bariolée, à l’image de l’affiche, signée Pierre et Gilles, petit chef d’oeuvre en soi. Le film se déguste sans rechigner sur le moment, mais s’oublie bien vite, comme bien des candidats de l’Eurovision.

La fiche

402335-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

SOUVENIR
Réalisé par Bavo Defurne
Avec Isabelle Huppert, Kévin Azaïs, Johan Leysen…
Belgique – Comédie dramatique
Sortie : 21 décembre 2016
Durée : 90 min
 




0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x