SORRY TO BOTHER YOU | Stanfield enfin sur les devants de la scène

Qui ?

Commençons par le nom du moment : ce sera pour mieux l’évacuer. Beaucoup jugent que la carrière d’Armie Hammer a enfin décollé avec son rôle ensoleillé de Call Me By Your Name, mais pour l’instant, l’important, ce n’est ni la chute, encore moins l’atterrissage, mais déjà faire un vol correct. Premier test avec ce qui s’annonce comme l’un des films singuliers et alléchants de ces prochains mois : Sorry To Bother YouIl constitue le baptême du feu de son réalisateur et scénariste, Boots Riley.

Le clou du spectacle ne sera sûrement pas Hammer. La vraie raison d’être enthousiasmé par Sorry To Bother You, c’est un duo détonnant : celui formé par Lakeith Stanfield et Tessa Thompson. Le premier est une révélation, rien d’autre que votre personnage secondaire préféré de votre coup de cœur de ces deux dernières années, que celui-ci soit Get OutAtlanta ou Death Note si vous êtes un peu flou sur la définition du respect. La seconde est peut-être un peu plus avancée sur les devants de la scène que son compère, grâce à sa percée sur petits écrans et quelques rôles marquants dans Dear White PeopleCreed ou plus récemment Annihilation.

Autour d’eux, on ne peut que se réjouir de l’échappée de Steven Yeun de son rôle zombie de The Walking Dead déjà entamé par le curieux Mayhem. On trouvera aussi le patron du game Donald Glover, le toujours décalé Terry Crews et deux comedians qui devraient plaire aux connaisseurs, David Cross et Patton Oswalt.

Quoi ?

Sorry To Bother You ne prend pas vraiment de détour et annonce la couleur, ou plutôt, le spectre de l’arc-en-ciel : voilà ici un joli fourre-tout de genres qui vient s’entre-mélanger dans des premières images foutraques à point. Démarcheur loser, Cassius Green (Stanfield) vit dans un Oakland alternatif. Il y trouve, par conseil avisé, le formule magique de la réussite : mais de l’autre côté de la barrière, celles des gens qui contrôlent, se cache une dystopie terrifiante. Kamoulox. Pour le reste et pour approfondir un peu, on vous laisse jeter un œil sur la bande annonce.

Quand ?

Déjà présenté en janvier à Sundance, où il a reçu un accueil plutôt positif, Sorry To Bother You a été récupéré à la distribution par Annapurna Pictures, le jumeau patient d’A24, et sortira aux Etats-Unis le 6 juillet 2018. Autant dire que des films bien moins casse-gueule ont déjà fait grincer des dents au moment de se poser en France ; aussi heureux qu’on soit d’une prochaine annonce, mieux vaut ne pas trop s’emballer.

SORRY TO BOTHER YOU affiche




Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des