SONG TO SONG | Bande-annonce renversante

Etat des lieux. Fin mai, c’est toute l’actualité de la sphère cinéma qui s’embrase sur la toile. Il y a de quoi. C’est officiel : Song To Song, anciennement connu sous le nom de Weightless, sortira au printemps 2017, seulement 2 ans après Knight of Cups. Une anomalie chez Terrence Malick, habitué à séparer ses sorties d’au moins un lustre. Pour les uns, la simple annonce d’un nouveau Malick suffit à émouvoir. Pour les autres, c’est le casting qui rend le tout alléchant. Autour de Ryan Gosling, Christian Bale, Michael Fassbender et Natalie Portman gravitent Cate Blanchett, Rooney Mara, Holly Hunter et Clifton Collins Jr.. Pas convaincus ? Allez y au moins pour deux revenants : le bouffi Val Kilmer et Benicio Del Toro, sauvé de quelques années de vache maigre par Sicario et Perfect Day.

Certitude nulle part

Pour les chineurs, l’existence de Song To Song est un secret de polichinelle. Le film débute son processus de création dès septembre 2011, un temps sous le premier alias de Lawless – une dénomination que lui subtilisera en toute amitié John Hillcoat pour Des Hommes sans Loi. Rien à voir avec la prohibition : Song To Song porte sur deux triangles amoureux simultanés, pour 2h25 de bobine. En toile de fond, la scène musicale foisonnante et principalement country d’Austin, au Texas. Les premières scènes se tournent en même temps ou presque que Knight Of Cups. Immédiatement, les noms de Bale, Fassbender et Portman sont annoncés comme “repérés” sur les tournages, avant d’être progressivement tempérés par les acteurs eux-mêmes. Bale assure n’avoir passé que “trois ou quatre jours” sur les plateaux de Malick. Fassbender le remplace… jusqu’à revenir lui aussi sur la portée de sa participation. Il déclare ainsi à GQ fin 2013 : “Je ne suis pas sûr [d’être dans le cut final de Song To Song]. Je dois encore aller retourner faire quelques sessions de doublage. Des tonnes et des tonnes, en vérité”. Quelques collègues suivent.

Tempus Fugit

Avant de crier au film maudit à la Don Quichotte de Terry Gilliam, quelques raisons de ne pas sombrer dans le pessimisme primaire. Au moment des déclarations précédentes, Malick sort d’une pluie acide déversée sur À La Merveille, drame social romancé. Friedkin se permet même un buzz en se payant les manies stylisées de son collègue durant une intervention. Son casting est déjà passé à d’autres lourds projets – Gosling se découvre en Lost River, Bale bouffe littéralement l’écran avec American Hustle, Fassbender se consacre en 12 Years A Slave. La lumière vient, surprise, d’une boîte de production. Broad Green rachète les droits de Knight Of Cups pendant sa post-production et relance de fait la machine. Nous revoilà en mai, avec l’officialisation d’une sortie US prévue le 17 mars 2017.

MISE À JOUR : La sortie du film a été programmée au 12 juillet 2017 en France.

À ce moment, en creusant un peu, on ne trouve pas davantage que quelques rumeurs éparpillées. Ici, Gosling annonce avoir tourné l’intégralité de ses scènes sans script. Là bas, on parle de Bale finalement exclus, Fassbender lui ayant damé le pion pour des raisons de calendrier. Il faudra attendre l’orée 2017 pour que les noms soient enfin confirmés. Le quatuor est bien composé de Gosling, Fassbender, Rooney Mara  et Natalie Portman. Surtout, c’est une belle brochette de musiciens qui s’affairent : Patti Smith, Iggy Pop, Florence and the Machine, les Red Hot et Lykke Li répondent présents. Christian Bale et le groupe Arcade Fire ont, eux, été coupés au montage. 

Silence, ça tourne

Retour sur l’homme qui orchestre cet impressionnant casting. Terrence Malick, sûrement tempéré par quelques récentes douches froides, révélé pour la première fois en tant que cinéaste “mortel”, se retranche dans le mysticisme pour épouser de nouveau son rang d’artiste distancié. Il a débuté sa carrière cinématographique avec Badlands (1973) en s’adressant à une niche. Cette décennie lui a appris, un peu violemment, qu’il doit désormais composer avec un marché. Le mystère et le silence, ses armes de prédilection, sont peut être ses meilleures défenses pour éviter qu’une nouvelle foudre ne s’écrase sur Song To Song. Pour son plus grand secret, et notre plus grand bonheur.

Nouvelle image de Song to song de Terrence Malick

Nouvelle image de Song to song de Terrence Malick




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre