featured_SnowTherapy

SNOW THERAPY

6
Intéressant

Une famille suédoise passe ensemble quelques précieux jours de vacances dans une station de sports d’hiver des Alpes françaises. Le soleil brille et les pistes sont magnifiques mais lors d’un déjeuner dans un restaurant de montagne, une avalanche vient tout bouleverser. Les clients du restaurant sont pris de panique, Ebba, la mère, appelle son mari Tomas à l’aide tout en essayant de protéger leurs enfants, alors que Tomas, lui, a pris la fuite ne pensant qu’à sauver sa peau… Mais le désastre annoncé ne se produit pas, l’avalanche s’est arrêtée juste avant le restaurant, et la réalité reprend son cours au milieu des rires nerveux. Il n’y a aucun dommage visible, et pourtant, l’univers familial est ébranlé. La réaction inattendue de Tomas va les amener à réévaluer leurs rôles et leurs certitudes, un point d’interrogation planant au dessus du père en particulier. Alors que la fin des vacances approche, le mariage de Tomas et d’Ebba est pendu à un fil, et Tomas tente désespérément de reprendre sa place de patriarche de la famille.

Cas de force majeure.

Partant d’un postulat franchement intéressant, Snow Therapy utilise ce non-événement pour disséquer la dynamique de couple et sonder ce qu’on ne voit pas mais qui s’immisce entre deux êtres dès lors que la confiance est rompue : la rancune, la déception, le rejet. Lorsque la coquille se fissure, difficile de sauver l’oeuf. 

Fidèle à ses prédécesseurs venus d’Europe du Nord, Ruben Östlund nous raconte comment les vacances de cette famille suédoise dans une station d’hiver vont bientôt tourner au désastre. Une catastrophe est évitée, une autre plus pernicieuse se dessine. Sur un ton tragi-comique plutôt réjouissant, le cinéaste semble s’amuser de ce psycho-drame et ne se gêne pas pour mettre ses protagonistes aussi mal à l’aise que ses spectateurs. Si l’on regrettera une mise en scène un peu trop figée et la durée de certaines séquences (souvent excessive), on appréciera l’audace du norvégien qui n’a pas peur du ridicule pour faire passer son message. Filmant son drama familial dans un décor digne d’une carte postale, avec ses larges panoramas immaculés de blanc, Östlund se focalise sur la tâche d’encre et nous place, comme certains seconds rôles, en position de voyeurs pris à parti dans ce règlement de comptes conjugal. Une fois que le doute s’insinue, difficile de s’en débarrasser. Celui-ci sera même contagieux, déclenchant par effet boule de neige une scène de ménage entre deux amis précédemment témoins de la crise traversée par Tomas et Ebba. 

La peur révèle-t-elle notre nature profonde ? Cette question semble être le coeur du film et des questionnements de cette épouse bafouée par l’instinct de survie de son époux. Avec un titre anglais pour son exploitation française et un titre français (Force Majeure) pour son exploitation internationale – ne cherchez pas à comprendre – Snow Therapy fait partie de ses petits films d’auteur qu’il est toujours bon de découvrir et envers lesquels on a envie d’être indulgent. Attention toutefois, un visionnage en couple pourrait avoir de fâcheuses conséquences… 

La fiche

thb_SnowTherapy

SNOW THERAPY
Réalisé par Ruben Östlund
Avec Johannes Bah Kuhnke, Lisa Loven Kongsli, Clara Wettergren…
Suède, France – Drame, Comédie
Sortie en salle : 28 Janvier 2015
Durée : 118 min




Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de