featured_SFU

SIX FEET UNDER, 2001-2005

10
Chef d'oeuvre télévisuel

Six Feet Under raconte le quotidien d’une famille, les Fisher, qui sont à la tête d’une société de pompes funèbres à Los Angeles, Fisher & Sons, fondée par le père de famille Nathaniel Fisher (Richard Jenkins). À sa mort (lors du premier épisode de la série), ses deux fils, Nathaniel Jr (Peter Krause), qui a toujours dit ne jamais vouloir prendre la suite de son père, et David (Michael C. Hall) un homosexuel introverti, reprennent l’entreprise familiale dont ils viennent d’hériter ; Ruth (Frances Conroy), la veuve de Nathaniel Fisher, doit assumer son rôle de femme et non plus juste celui d’épouse ; Claire (Lauren Ambrose), la benjamine de la famille, s’efforce de trouver sa voie.

Everything ends.

Ceci est une tentative d’article datant de 2006 qui ne saurait rendre hommage fidèlement à la qualité de cette série TV…

Chaque épisode d’une cinquantaine de minutes est une petite pièce d’art qui nous renvoie à notre propre existence et au rapport que l’on a avec les autres. Chaque personnage a ses faiblesses, ses désillusions et ses blessures.

Ça parle de quoi ? De la mort. En fait, non. De la vie plutôt. Ce fil tendu de la naissance à la mort, qui s’use et s’effiloche avec le temps.

Six Feet Under c’est donc avant tout une certaine ambiance, une philosophie. Si elle se distingue des autres séries, c’est parce qu’au lieu de s’enfermer dans le mélodramatique, piège que certains ne savent pas éviter avec un tel sujet, une touche de cynisme, d’humour noir et de poésie viennent compléter la recette de ce tv-show anti-conformiste, qui jouera plus d’un tour au politiquement correct.

Dès le premier épisode les ingrédients sont réunis. La mort, la famille, l’amour, la sexualité. Et ces mini-spots publicitaires qui viennent entrecouper ce pilote, comme pour dénoncer le merchandising à outrance où les requins vendent tout et n’importe quoi : le commerce de la mort. Quand tout est prétexte à se faire toujours plus de pognon.

Mais cette famille de croque-morts, à l’image du père qui décède dès le début de la série au volant de son corbillard, apporte ce qu’il faut d’humanité dans ce métier. Chaque épisode commence par un décès : du plus stupide au plus grave. La mort finalement est présente à tous les coins de rue – n’y voyez pas de jeu de mots avec le destin de Nathaniel Fisher Sr.

Finalement, les deux fils Nate et David se verront léguer l’entreprise de Pompes Funèbres Fisher & Sons et reprendront l’affaire (pas forcément de leur plein gré, notamment pour Nate qui ne voit pas comment on peut exercer une telle profession) et l’on découvrira au fur et à mesure leur vie en dehors du boulot.

still_SFU

Une série qui réunit des personnages parfois détestables mais souvent attachants, incarnés par d’excellents acteurs (de Peter Krause à Rachel Griffiths en passant par Michael C. Hall désormais connu pour Dexter ou encore Lauren Ambrose et Frances Conroy) et de nombreuses apparitions de personnages secondaires tout aussi incontournables : avec notamment Richard Jenkins (que certains ont découvert dans The Visitor), Kathy Bates, cette amie qu’on rêve tous d’avoir, Patricia Clarkson (la soeur de Ruth) ou encore le formidable James Cromwell qui interprète l’attachant George Sibley.

Sur une musique de Thomas Newman – qui nous offrira des thèmes à nous faire tomber – cette série compte cinq saisons pleine d’émotions en tout genre aux scenarii savamment construits – à l’image des scènes introductives qui verront un individu trouvé la mort dans des circonstances variées – et de nombreux épisodes mémorables. Avec une photographie soigneusement esthétique et un humour noir décapant, son génial et inspiré créateur Alan Ball conclura son show de façon magistrale par un final grandiose d’une heure et quart.

Après cinq ans et en plein succès, la meilleure série de tous les temps (récompensée par de nombreux Golden Globes et Emmy Awards, notamment celui de la meilleure série dramatique) tire donc sa révérence avec une conclusion inoubliable qui réservera son lot de surprises, de poésie et d’émotion. Pour ceux qui ne la connaissent pas encore, je ne saurais vous la recommander plus vivement car il s’agit là de la série ultime. Souvent imitée depuis, jamais égalée, Six Feet Under est le chef d’oeuvre de la télévision américaine. 

HBO – ALAN BALL | USA | 5 SAISONS 13×50 MIN | 2001-2005 | PETER KRAUSE, MICHAEL C. HALL, RACHEL GRIFFITHS, FRANCES CONROY, LAUREN AMBROSE, RICHARD JENKINS, JAMES CROMWELL, JEREMY SISTO, KATHY BATES, PATRICIA CLARKSON




0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
17 Commentaires
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Caro
Caro
8 années il y a

Je me les regarde sur france4 le soir… je dois avouer que les perso sont véritablement attachants et que ça sort de l’ordinaire.

PS: en plus ils s’étaient servis d’une sublime chanson pour leur promo saison3 ^^

Witch
8 années il y a

Je suis une fan tardive de cette série, que je ne découvre que depuis peu avec sa diffusion sur France 4.
On accroche vite et on a hate de voir évoluer les personnages.
(je n’ai pas lu tout ton article par peur qu’il ne me révèle des choses que je ne sais pas – je n’en suis qu’à la 1er saison) !

POSTÉ PAR WITCH, 27 NOVEMBRE 2006 À 18:34

Witch
8 années il y a

« Ruth. Femme au foyer désespérée »
> peut etre prochainement dans DH ahah

Alors dis-moi, quels sont tes personnages préférés ? (je n’ose te demander s’il y a des perso que tu n’aimes pas)
Personnellement, j’aime beaucoup Nate et Claire pour leur personnalité si franche.
Et j’ai une affection particulière pour Ruth, car elle sait être tout et son contraire (« Iram, je t’emmerde ! »)

J’ai hate de voir ce que donnent les saisons suivantes !!

POSTÉ PAR WITCH, 28 NOVEMBRE 2006 À 19:00

Fahed
8 années il y a

J’avais deja regardé quelques episodes de la série à l’epoque où j’étais au lycée et j’avais trouvé ca excelent. Mais faute de moyen de diffusion va t on dire, je m’en suis arretté à ces quelques épisodes justement.
Je trouve cette série vraiment originale.
Je pense peut etre m’acheter les dvds deux premierès saisons à defaut de ne pouvoir les regarder autre part lol.
D’ailleurs toi qui adore Brenda, l’actrice qui interprète le role joue maintenant dans la série Brothers and Sisters, bon ca n’a rien à voir Six feet under mais je trouve cette série très bien écrite, très bien joué (brenda est vraiment une bonne actrice je trouve), et dispose d’un panel d’acteurs déjà connus ds le monde de la série (genre celle qui jouait ally mc beal ou encore balthazar getty etc etc)

POSTÉ PAR FAHED, 09 DÉCEMBRE 2006 À 11:44

Caro
Caro
8 années il y a

Pas la patience d’attendre sur france4 les deux dernières saisons… je me suis donc précipitée à faire une chose illégale afin de découvrir la suite et fin des aventures de la famille Fisher.

Et quelle suite ! Quelle fin ! L’expression « la boucle est bouclée » prend tout son sens lorsqu’on a vu le 5.12
Chaque personnage a trouvé réponse à ses questions, les fans ont surement réussi à trouver une certaine satisfaction en voyant la suite des vies de cette famille qui sort quelques peu de l’ordinaire.
Au final on a les larmes aux yeux assez souvent, on reste sans voix devant certains épisodes ou on se fait des réflexions genre « c’est pas possible ils n’ont pas osé ! ».

Globalement je suis satisfaite de la tournure de leurs vies particulièrement David et Keith. Le perso de David est vraiment interessant, troublant et émouvant. Le chemin qu’il parcourt durant ces deux saisons est logique et se conclue comme je l’avais imaginé.
Brenda, Maya (alias little monkey) et Nate ont une fin totalement différente. Sur ce point, notamment avec Brenda j’ai quelques « trucs » qui clochent mais je n’en dirais pas plus.
Il y a aussi Ruth et Georges…. ahhhh Ruth et Georges en voilà un couple ! Ils sont tous les deux remarquables et bouleversant de sincérité. Encore une évolution parfaite qui se termine en beauté !
Et pour finir Claire… le personnage le plus attachant d’une certaine façon. Je suis d’accord avec toi pur la saison4 où c’est un peu le bordel. Heuresement elle se reprend dans la dernière saison pour mon plus grand plaisir. (grand moment lorsqu’elle arrive péter à un diner de famille pour l’anniv’ de David !). J’aurais simplement voulu en voir un peu plus sur son futur même si on le devine à la fin.

Les 5 dernieres minutes de la série sont impeccables (en plus j’adore cette chanson!)
SFU est une série de qualité, attachante, touchante et réussi du début à la fin.

POSTÉ PAR CARO, 20 DÉCEMBRE 2006 À 21:32

Ynausicaa
8 années il y a

j’adore cette série même si je ne l’ai regardé en intégralité qu’une seule fois. C’est une des rares séries sans complaisance qui nous montre tels que nous sommes. C’est la seule série qui m’a tant ému à travers les personnages de Lisa (malgré le fait qu’elle soit parfois agaçante) mais surtout nate qui à la fin de la saison 3 et le début de la 4 m’a ému, il m’a même fait pleurer à la saison 5! Pour moi, c’est ma série culte au même titre qu’X-files!
ps: j’ai mis mon adresse msn au cas où pour chatter! bises!

POSTÉ PAR YNAUSICAA, 25 DÉCEMBRE 2006 À 21:32

TinaKiller
8 années il y a

une des meilleures séries que j’ai pu voir!

POSTÉ PAR TINALAKILLER, 23 MAI 2009 À 17:06

wojtky
wojtky
8 années il y a

Premiere probleme: Je ne parle pas francais. Je voudre image Nate avec Brenda.
Anglais: Sorry, I can’t speak french very well, so I try explain my problem in english: I’d be very thankful if you send me link to this photo above (brenda and nate) in bigger version. I was looking here too: http://paloushka.free.fr/sixfeetunder and I find great photos there, but I couldn’t find this (btw, this gallery is in half not working – empty, maybe you know why, because there are amazing pictures). Please, write to me if you know where I can find this.

POSTÉ PAR WOJTKY, 24 MAI 2009 À 00:34

Sycophante
8 années il y a

Je suis d’accord avec l’idée que c’est à mon sens la série la mieux réalisée ! La dernière saison m’a bouleversé… On dit que les cordonniers sont les plus mal chaussés, la scène de l’enterrement est à ce titre atroce (alors que la dernière volonté du défunt semblait bonne… sur le papier). Le personnage de Brenda m’a aussi beaucoup touché dans la saison 5, notamment au travers de l’épreuve qu’elle traverse (qui est assez énorme…).

POSTÉ PAR SYCOPHANTE, 18 JUILLET 2009 À 17:56

Fab Randa
Fab Randa
8 années il y a

C’est LA série ULTIME ! Comment pourrais-je accrocher à d’autres séries après ça ? 🙂
Il y a une telle intelligence dans l’écriture et une telle maîtrise des ruptures de ton. SFU réussit quand même à parler de la mort sans être plombante et je dirais même qu’elle aide à l’envisager plus sereinement.
Je suis un grand fan du personnage de Claire. J’aurais rencontré une fille comme elle dans la vie, je l’aurais épousée !

Fab Randa
Fab Randa
Reply to  Wilyrah
8 années il y a

🙂 Chouette ! Je pourrais maintenant faire l’éloge des Adieux à la reine sans que cela soit retenu contre moi ? 😉

Fab Randa
Fab Randa
Reply to  Wilyrah
8 années il y a

D’accord, ce sera notre sujet tabou 😉

trackback
8 années il y a

[…] clé majeure de l’intrigue. Chris Messina, découvert dans l’ultime saison de Six Feet Under aux côtés de Lauren Ambrose, est quant à lui un peu le porte-parole du public. Il interprète […]

trackback
6 années il y a

[…] de nombreuses séries phares de la chaîne HBO (des Sopranos à Game of Thrones, en passant par Six Feet Under et Rome), transporter cet univers dans une atmosphère […]

17
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x