SANS UN BRUIT | John Krasinski et Emily Blunt basculent dans l’horreur

QUI ?

Toujours relativement méconnu du grand public (notamment en Europe), John Krasinski a pourtant acquis une petite notoriété outre-Atlantique grâce à un parcours multi-casquette d’acteur, réalisateur, scénariste et producteur. Révélé en 2005 par la version américaine de The Office, il a fait merveille pendant huit années sous les traits de Jim Halpert, employé de bureau irrésistible de sincérité donnant la réplique à un Steve Carell survolté. Plus discret sur grand écran où il reste fréquemment contraint de jouer les seconds couteaux (dans Jarhead, Jeux de dupes ou Promised Land – qu’il a co-scénarisé –), il lui a fallu attendre le coup de pouce bienveillant de Sam Mendes pour enfin décrocher un premier rôle lumineux dans le superbe Away We Go.

Parallèlement, il a démarré sa carrière de cinéaste en 2009 avec un film ambitieux, Brief Interviews With Hideous Men, avant de lorgner vers la comédie dramatique dans The Hollars l’année passée. Présentés successivement au Festival de Sundance, ces deux essais ont connu un écho restreint en devant se contenter d’une poignée de salles américaines. Alors qu’il a été choisi pour incarner l’analyste Jack Ryan dans la série éponyme, John Krasinski s’attelle à un nouveau défi avec Sans un bruit, projet d’envergure où il apparaît, encore une fois, sur tous les fronts. Longtemps réclamée, son incursion dans le cinéma d’horreur signe sa toute première collaboration avec son épouse Emily Blunt qui y tiendra l’un des rôles principaux. À leurs côtés, on retrouvera l’émouvante Millicent Simmonds, remarquée dans Le Musée des Merveilles, mais aussi les jeunes Noah Jupe (prochainement à l’affiche de Suburbicon et Wonder) et Cade Woodward.

QUOI ?

Co-écrit par Scott Beck et Bryan Woods (John Krasinski a réécrit leur script d’origine) et co-produit par Michael Bay (avec qui l’acteur-réalisateur a déjà travaillé sur 13 Hours), A Quiet Place suivra le quotidien d’une famille cherchant à survivre dans un monde post-apocalyptique. Afin de rester en vie, ils devront échapper à de mystérieuses créatures s’attaquant à eux dès qu’ils émettent le moindre bruit. Dans un teaser intrigant, le film se dévoile peu à peu en laissant entrevoir un concept séduisant (apparemment maîtrisé) et proposant une idée suffisamment novatrice pour susciter la curiosité.

QUAND ?

Il faudra être patient et attendre l’approche de l’été pour découvrir le long-métrage en salle dès le 20 juin 2018.

POURQUOI ?

2017 ayant été faste pour le genre horrifique, il ne serait pas étonnant de voir Sans un bruit emboîter le pas à Get Out ou It Comes At Night (qu’il rappelle plus ou moins directement dans son trailer) en devenant l’une des surprises de ce début d’année. Le film pourrait d’ailleurs être une immense carte à jouer pour John Krasinski qui, en cas de franche réussite, gagnerait d’emblée ses galons de réalisateur et en profiterait pour (enfin) faire disparaître son image d’éternel second rôle. La sortie simultanée de la série Jack Ryan, proposée par Amazon, le propulserait alors définitivement dans une nouvelle ère qui lui ouvrirait, sans nul doute, de plus grandes possibilités de carrière. À suivre.




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre