featured_Psychokinesis-3QP

PSYCHOKINESIS | La croisée des genres de Yeon Sang-Ho

Qui ?

Après le succès mondial du Dernier train pour Busan son premier film live post-apocalyptique sur fond de critique sociale, Yeon Sang-Ho revient avec son nouveau projet (à la réalisation et à l’écriture), Psychokinesis.  

Dans ce dernier nous retrouverons les actrices Shim Eun-kyung et Jeong Yu-mi toutes deux déjà à l’affiche du Dernier train pour Busan, Kim Yeong-Seon vu dans J’ai rencontré Le Diable, Kim Do-Yoon vu récemment dans The Strangers et Ryu Seung-Ryong qui prêtait déjà sa voix dans l’animé Seoul Station du même réalisateur.

Quoi ?

Psychokinesis nous conte l’histoire d’un homme ordinaire (Suk-Hun) qui se voit investi de pouvoirs de télékinésie. Au gré de ses apprentissages maladroits, il va pouvoir utiliser ses dons pour sauver sa fille en mauvaise posture. À la croisée du fantastique, de la comédie potache et du drame social, le dernier né de Yeon Sang-Ho ne manque pas d’ambition. Ce qui peut facilement nous questionner sur la capacité de ce jeune réalisateur à assumer un schéma narratif aussi complexe.

Quand ?

Sortis le 31 janvier 2018 en Corée du Sud, les droits de distribution français ont été acquis par Netflix. La plateforme n’a pas encore donné de date précise.

Pourquoi ?

Après s’être fait connaître pour son univers animé transgressif, Yeon Sang-Ho est l’un des nouveaux espoirs du cinéma Coréen. Son passage au film live remarqué l’an dernier nous rend forcément curieux de la suite. Et puis il y a le cas Netflix. Si le film remporte un certain succès, le géant se positionnera-t-il de nouveau dans les starting-blocks festivaliers ? L’avenir nous apportera la réponse, mais les premiers retours en demi-teinte de la critique sud-coréenne nous incitent au doute.

Psychokinesis poster




Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Me notifier des